"Cats" : la comédie culte fait ronronner Mogador

Par @Culturebox
Mis à jour le 02/10/2015 à 12H04, publié le 02/10/2015 à 11H12
"Cats", la comédie musicale mythique s'installe à Paris au Théâtre Mogador pour 90 représentations

"Cats", la comédie musicale mythique s'installe à Paris au Théâtre Mogador pour 90 représentations

© DELALANDE RAYMOND/SIPA

La comédie musicale "Cats" s'installe jusqu'au 10 janvier 2016 au théâtre Mogador. 26 ans après, le producteur Stage Entertainment propose une version revisitée en français du classique de Broadway. Trois heures de show où les félins maquillés et vêtus de costumes uniques ronronnent et miaulent en choeur.

La comédie musicale "Cats" s'installe pour 90 représentations au théâtre Mogador.
Sur scène, on retrouve 22 chanteurs et danseurs. Mais attention, n'est pas chat qui veut ! "Il faut trouver toutes les qualités techniques de danse, de chant, et de comédien avec la bonne personnalité de l'artiste qui correspond au chat qu'il va pouvoir intégrer et travailler", explique Véronique Bandelier, metteure en scène.

Reportage dans les coulisses avec des hommes et des femmes aux longues moustaches.
N. Hayter / G. Pinol / L. Gieysse / B. Vidal

Un maquillage à la griffe parfaite

Première étape de la métamorphose : le maquillage. C’est deux heures de travail avant chaque spectacle. Après le visage, place au corps, qui se doit d'être souple comme celui d'un félin. "On a beaucoup regardé les chats, on essaie de trouver une position féline avec beaucoup de souplesse" confie une danseuse.
Les poils son aussi imités à la perfection : la perruque est en poil de yack ! Sur scène, le résultat est bluffant. On en vient même à croire à cette hallucinante épopée entre matou dominant et chatte abandonnée.
Cats 2 © DELALANDE RAYMOND/SIPA

Le bal est ouvert

Le spectacle s'ouvre sur un décor de décharge publique: vieilles carcasses de voiture, cuisinière hors d'âge, débris divers... Le grand rassemblement annuel des "chats Jellicle" va s'ouvrir. Les interprètes bondissent des quatre coins de la scène, vêtus de collants zébrés façon chats de gouttière, dans les tons gris et marrons. Les matous bondissants portent des noms souvent inspirés à T.S. Eliot par l'actualité littéraire de son époque: ainsi, le terrible Macavity est une caricature de Moriarty, l'ennemi juré de Sherlock Holmes.
Une dizaine de musiciens interprètent la musique en coulisse. La partition signée d'Andrew Lloyd Webber est plutôt jazzy, et les chorégraphies de Gillian Lynne mettent en valeur la souplesse des félins.
Cats 3 © DELALANDE RAYMOND/SIPA

Pour l'essentiel, la comédie musicale présentée à Mogador reprend la production de 1981 modernisée l'an dernier pour son retour au London Palladium. Par exemple, un chat rappeur prend la place du rockeur d'origine...

Une comédie culte née à Londres

"Cats", créé à Londres en 1981, a déjà conquis 73 millions de spectateurs dans le monde et a été traduit en quinze langues. Le spectacle est inspiré des poèmes d'un amoureux des chats, l'écrivain anglais T.S. Eliot, qui dédiait même certains de ses poèmes à son propre matou, "Jellylorum".
Cats 4 © DELALANDE RAYMOND/SIPA

En France, on connaît surtout la chanson phare du spectacle, "Memory", interprétée notamment par Barbra Streisand. ("Midnight, not a sound from the pavement...").
Elle est ici traduite, comme l'ensemble de la comédie musicale, en français. Les paroles n'y gagnent guère en poésie (exemple: "Prends ma main, tu trouveras la clé du bonheur") mais la mélodie est toujours aussi envoûtante.
C'est la deuxième fois que "Cats" est présentée en français à Paris, après une première venue en 1989 au Théâtre de Paris. 
Cats 5 © AFP PHOTO / JACQUES DEMARTHON

"Cats" au Théâtre Mogador du 1er octobre 2015 au 10 janvier 2016