Multiplication des agressions : les vrais clowns ne rigolent plus !

Par @Culturebox
Mis à jour le 30/10/2014 à 15H25, publié le 30/10/2014 à 12H06
Le clown Georges Alexis du cirque Medrano

Le clown Georges Alexis du cirque Medrano

© PhotoPQR/Leprogrès

On ne parle que d'eux, les "clowns agressifs" qui terrorisent et brutalisent les passants. Un phénomène qui se propage dans différentes régions. A la veille Halloween, les autorités sont inquiètes. Et dans les cirques traditionnels, comme celui de Medrano, actuellement de passage à Lyon, les vrais clowns sont tristes. Ils ne veulent pas être associés à cette image angoissante.

Si vous souffrez de "coulrophobie", la peur des clowns, vous n'attendez surement pas la fête d'Halloween avec impatience cette année. Car les masques de clowns agressifs s'arrachent dans les magasins de farce et attrapes. Si la plupart de ceux qui comptent se grimer de la sorte le feront sans doute sans arrière pensée, la multiplication des cas d'agressions par de vrais "clowns méchants" inquiète les autorités qui craignent des débordements ce week-end. Plusieurs arrestations ont déjà eu lieu et dans certaines villes, des brigades de "chasseurs de clowns" se sont même formées. 

Georges Alexis, clown professionnel 

De quoi inquiéter légitimement les citoyens et de rendre tristes les vrais clowns, ceux qui dédient leur vie au rire et à l'amusement. A l'image de Georges Alexis, du cirque Medrano. Fils, petit-fils, père et frère de clown, il déplore cette mode et espère que les petits et les grands continueront de venir au cirque. 

Reportage : M. Boudet / E. Blaise / V. Bonnier
Stephen King et "le Joker"

Car ce personnage a toujours eu deux facettes. Le clown gentil, celui que l'on voit au cirque. Farceur et maladroit, il est souvent attachant. Mais dès qu'il sort de ce contexte de cirque, il devient inquiétant. Star du cinéma muet et surnommé "l'homme aux mille visages" Lon Chaney a déclaré "Un clown sous la lune n'a rien de drôle".

Depuis environ 30 ans, le clown malveillant est un personnage à part entière, exploité par la culture populaire. Cinéma, séries télé et jeux vidéos, de nombreux créateurs se sont servis de cette peur qu'inspire naturellement le clown à un grand nombre de personnes. Les plus célèbres représentations sont sans doute le clown psychopathe imaginé par l'écrivain Stephen King dans "ça", et le personnage du Joker dans Batman.

L'interprétation terrifiante de ce personnage par Heath Ledger dans "the dark knight", sorti en 2008, avait d'ailleurs valu à l'acteur décédé quelques semaines avant la sortie du film, de recevoir l'Oscar du meilleur second rôle masculin à titre poshume. 
Bande annonce "Ca", d'après le roman de Stephen King
Extrait du film "The Dark knight", l'interrogatoire du "joker"