Pour le réveillon 2012, France 3 a offert à ses téléspectateurs le nouveau spectacle du Cirque Phénix, Cirkafrika.
Une grande épopée acrobatique à travers le continent africain avec plus de 50 artistes, des numéros de cirque époustouflants, accompagnés de ballets africains et d'un orchestre, pour un voyage enchanteur dans le berceau de l'humanité.

La troupe de Cirkafrika est sur la piste du Cirque Phénix depuis le 17 novembre, acclamée à chaque représentation par plus de 5000 spectateurs qui dansent sur des rythmes endiablés.

Pourtant, il y a moins de 2 mois, montrer au public français que l’Afrique pouvait produire un spectacle de cirque à la hauteur des maîtres de ce genre, l’école russe ou l’école chinoise, était encore un rêve, lointain voire inaccessible.
Après des heures de répétitions, sous l’œil affuté de leur mentor, Winston Ruddle, un des pionnier du cirque africain, puis guidés par la metteur en scène Alain Pacherie, le rêve est devenu réalité pour ces artistes.
Pour Baraka, le jeune mono-cycliste qui leur a ouvert la voie de la piste en remportant un trophée au Festival du Cirque de demain, pour Bongui la sud-africaine, qui a renoncé, faute de moyens, à ses études de chimie pour devenir capitaine des danseurs zoulous, pour Petro et Aidani, les acrobates qui risquent leur vie dans des numéros collectifs de pyramides et de mâts chinois où la moindre imprécision peut provoquer la chute fatale, pour Kasamende le contorsionniste, qui se métamorphose en grenouille pour faire rire les petits et interloquer les grands, et enfin pour Saada la meneuse des mineurs de diamants d’Afrique du sud, qui avant chaque entrée en piste puise son incroyable énergie en regardant la photo de sa petite fille Paola laissée en Tanzanie, le pari est gagné : l’Afrique a écrit son nom en lettres de lumière sous le plus grand chapiteau du monde ».
« CirkAfrika, un continent fait son cirque ». 

Distribution

  • Date 24 décembre 2012
  • Durée 1h 24min
  • Production Telmondis
  • Réalisation David Montagne