Après Montpellier, Strasbourg voudrait interdire un spectacle de Dieudonné

Par @Culturebox
Mis à jour le 10/12/2012 à 15H16, publié le 31/05/2012 à 16H32
Dieudonné au théâtre de la Main d'or à Paris (janvier 2012)

Dieudonné au théâtre de la Main d'or à Paris (janvier 2012)

© Patrick Kovarik / AFP

La municipalité de Strasbourg envisage d’interdire le spectacle de l’humoriste controversé Dieudonné, le 12 juin dans une salle de la ville, même si les moyens légaux pour y parvenir sont limités, a annoncé jeudi le maire Roland Ries (PS). L’interdiction d’un spectacle de l’humoriste contesté pour ses propos aux relents antisémites a été annulée par la justice la semaine dernière à Montpellier

"Nous n'avons pas d'éléments objectifs qui permettent de pencher" pour une interdiction, a admis le préfet du Bas-Rhin Pierre-Etienne Bisch. Mais, a-t-il souligné, "il y a la possibilité de s'opposer à des évènements qui seraient considérés comme inacceptables en terme de liberté publique, comme des menaces  avérées, précises, de troubles graves à l'ordre public qu'on ne pourrait pas juguler autrement".

"Nous sommes encore loin de la date du 12 juin, nous avons largement les moyens d'agir pour permettre la libre expression de tous les courants d'expression légaux et soumettre à l'autorité judiciaire tous les manquements,  comme les propos racistes", a ajouté le préfet.

Le maire distinge liberté d'expression et racisme
Roland Ries a assuré faire "la différence entre la liberté d'expression, d'opinion, et le racisme, l'antisémitisme, l'islamophobie qui sont des délits". "Un délit n'est répréhensible que quand il est commis, a-t-il rappelé, mais c'est le rôle des pouvoirs publics de prendre des précautions et ne pas être  pris au dépourvu".

L’Union des étudiants juifs de France (UEJF) et plusieurs organisations antiracistes ont demandé l’annulation du spectacle de Dieudonné à Strasbourg, estimant qu’il s’agissait d’une « tribune politique incitant à la haine raciale et à la haine antisémite ».

Le précédent de Montpellier
La semaine dernière, le tribunal administratif de Montpellier a annulé un arrêté municipal d'interdiction du spectacle de Dieudonné, considérant qu'il représentait "une atteinte grave à la liberté d'expression". Le cinéma où il devait se produire a toutefois refusé de lui ouvrir ses portes et le spectacle a eu lieu dans un hôtel de Nîmes.

Par ailleurs le marché du film du Festival de Cannes a demandé et obtenu l'annulation d'une projection de "L'antisémite", le premier long métrage de Dieudonné, qui tourne Auschwitz en dérision.

L’humoriste est candidat aux législatives à Dreux (Eure-et-Loir) sous l'étiquette du  Parti antisioniste.