Amanda Lear fera ses adieux en 2017 pour ses 40 ans de carrière

Par @Culturebox
Mis à jour le 19/10/2016 à 13H42, publié le 19/10/2016 à 13H34
Amanda Lear en 2015 à Paris

Amanda Lear en 2015 à Paris

A la veille de son 66e anniversaire, Amanda Lear, l'une des égéries de Salvador Dali, a annoncé mercredi ses "adieux définitifs" pour le 1er mai 2017, après la tournée de sa pièce "La Candidate".

"Je n'avais aucune intention d'être dans le showbiz. Je voulais juste être peintre. Se donner en spectacle, se maquiller, faire sans arrêt son intéressante, me fatigue. Ce n'est pas pour mo i!", affirme à l'AFP la chanteuse et comédienne.
"Je ne supporte plus de me voir à la télé, de me maquiller tous les jours. Je n'ai plus envie d'être dans l'oeil du public", confie-t-elle, ajoutant qu'elle souffre des cervicales.

Amanda Lear explique qu'elle veut "laisser un souvenir au top", refusant de "devenir pathétique, en s'accrochant à n'importe quoi". "Je déteste ces artistes qui font de faux adieux et qui sont encore là vingt ans après. Greta Garbo a très bien réussi ses adieux. Elle est partie et on ne l'a plus jamais revue", souligne-t-elle, assurant "qu'elle est la plus  heureuse quand personne ne la reconnaît".

"Mon premier album est sorti en 1977. L'an prochain, j'aurai 67 ans. Quarante ans de carrière, ça va ! C'est un chiffre rond. Il est temps de profiter de la vie. Grâce au public, j'ai pu m'acheter une jolie maison et de jolis sacs à mains. Je veux maintenant profiter des années qui me restent avec mes chats", dit celle qui a été l'une des muses de Salvatore Dali.