A l'Alhambra, les Swinging Poules se dandinent en musique

Par @Culturebox
Mis à jour le 07/09/2015 à 15H32, publié le 07/09/2015 à 15H21
Les Swinging Poules à l'Alhambra (photo) © Marie-Béatrice Seillant

Trois cocottes moqueuses et sentimentales revisitent à trois voix des classiques de la chanson française et des airs inconnus. Une atmosphère rétro et cabaret autour d'un thème qui n'a pas fini de faire glousser : la femme. Jusqu'au 10 décembre à l'Alhambra, à Paris.

Sur la scène, trois femmes chantent à trois voix des chansons sur les femmes. Un pianiste les accompagne, tantôt complice, tantôt séduit ou séducteur mais s'il s'avance trop, il est gentiment remis à sa place.  

Les relations hommes/femmes en chanson

En chœur, les Swinging Poules parlent de passion, de mariages plus ou moins heureux ou de femme objet -"Si j'ai deux yeux si j'ai deux mains/C'est seul'ment pour faire illusion/Que l'homm' soit pas dépaysé/C'est une bonne imitation", reprennent-elles après Brigitte Fontaine.

L'atmosphère rétro (eye liner et jupes à pois fifties pour les femmes, piano assorti et costume blanc pour l'homme) se moque, faussement candide, de la célébration de l'amour parfait au milieu du siècle dernier. Mais les thèmes n'ont rien perdu de leur fraîcheur. Le comique est facile et efficace. Le public, souvent pris à partie, s'amuse !

Les trois femmes venues du chant lyrique revisitent Gainsbourg, Joe Dassin, Annie Cordy ou des morceaux inconnus. Dans l'interprétation comme dans le répertoire, un petit côté comédie musicale côtoie l'ambiance des cabarets. C'est Disney qui rencontre les Frères Jacques !

Les Swinging poules : Les jeudi, vendredi et samedi à 19h à l'Alhambra à Paris. Jusqu'au 10 octobre.