Salut les copains : 50 ans après, retour sur une formidable aventure radiophonique

Par @Culturebox
Mis à jour le 10/12/2012 à 13H39, publié le 20/10/2009 à 11H24
Salut les copains : 50 ans après, retour sur une formidable aventure radiophonique

Salut les copains : 50 ans après, retour sur une formidable aventure radiophonique

© Culturebox

Il y a 50 ans, le 19 octobre 1959, la France se réveillait avec une nouvelle émission de radio : SLC, Salut les copains. Diffusée sur Europe N°1 et présentée par Daniel Filipacchi, elle allait bouleverser le paysage musical de l'époque mais aussi d'une certaine façon, la société française.

On a du mal aujourd'hui à imaginer à quel point SLC a pu avoir une influence sur la jeunesse de l'époque, provoquant même de vives polémiques entre les "yéyé" et les "croulants". L'émission voit en effet le jour six mois après l'arrivée de De Gaulle au pouvoir. Elle s'adresse exclusivement aux jeunes, en adoptant le tutoiement et un ton résolument décontracté qui contraste avec le langage ampoulé de l'époque. Pour de nombreux artistes de l'époque, SLC fut un tremplin car les deux autres radios de l'époque, France Inter et RTL, ne diffusaient pas leurs chansons, voire les dénigraient. Chaque semaine, le public élisait le "chouchou de la semaine". Résultat : dans les quinze jours suivants, les ventes de disques explosaient. SLC fut presque considéré comme un contre-pouvoir. Le 23 juin 1963, la radio organise un concert place de la Nation qui rassemble 200 000 jeunes. Des incidents éclatent. Pour certains, c'est clair, la jeunesse est "sous mauvaise influence". Daniel Filippacchi répondra : "Aucune formation politique n'a jamais réussi à lever une telle armée de moins de 20 ans. Voilà pourquoi nous sommes attaqués." L'émission prendra fin à l'été 1968. A l'occasion de cet anniversaire, plusieurs ouvrages et DVD sont édités, un week-end spécial est organisé sur Europe 1 (du 30 octobre au 1er novembre) avec le photographe Jean-Marie Périer (voir les reportages sur Culturebox), qui en 1966 réalisa une photo mythique, réunissant toutes les idoles du moment. Il y a certes beaucoup de nostalgie dans tout cela, mais il faut avouer qu'on aimerait bien retrouver l'ambiance et l'énergie que dégageait Salut les copains. De mémoire, la seule émission "récente" qui provoqua à la fois un tel tollé en libérant la parole, fut celle proposé sur Fun Radio par Difool et Christian Spitz alias "le Doc". Dans les années 90, ils animèrent "Lovin'fun", émission durant laquelle les jeunes pouvaient poser très librement des questions concernant l'amour, la sexualité, la drogue... Une liberté qui à l'époque, avait provoqué des levées de boucliers. Et pourtant, on n'était plus dans les années 60...