Rio Loco 2009 aux sons du Maghreb central

Par @Culturebox
Mis à jour le 10/12/2012 à 13H39, publié le 18/06/2009 à 09H34
Rio Loco 2009 aux sons du Maghreb central

Rio Loco 2009 aux sons du Maghreb central

© Culturebox

Pour sa 15ème édition, le Fleuve Fou, le Rio Loco met l'accent sur les pays du Maghreb Central : Algérie, Tunisie et Maroc. L'évènement est assez important pour que deux journalistes marocains de Radio 2M aient fait le déplacement. Ils proposeront trois heures d'émission quotidiennes depuis les berges de la Garonne.

Après les Balkans en 2008 qui avaient attiré près de 180 000 spectateurs en 4 jours, c'est au tour du Maghreb central d'être la star de ce festival populaire au bon sens du terme. Comme d'habitude, tous les genres musicaux seront déclinés : raï, chaâbi (terme qui désigne la musique populaire des pays arabo-musulmans), musiques Gnawa (une confrérie de musiciens, très importante, notamment au Maroc) et arabo-andoulouse du côté de la tradition et le rock, le jazz et l'électro du côté contemporain. C'est en partie cette richesse musicale qui a conduit à choisir le  Maghreb comme destination. Mais c'est aussi pour la force du symbole : "il y a un aspect politique essentiel, reconnait Christine Tillie, la directrice du festival. C'est un geste important de donner une image talentueuse et créative du Maghreb. C'est nécessaire." Et honnêtement, on aime bien ce genre de nécessité !


MySpace de Idir artiste d'origine Kabyle, artiste majeur de la scène World
MySpace de Karim Ziad, batteur, directeur artistique du fameux festival Gnawa d'Essaouira, au Maroc.
Hamid El Kasri "grand Maitre Gnaoui" partageant ici la scène avec Amadou et Mariam, au festival d'Essaouira.