Sélectionner votre région

  • area1
  • area2
  • area3
  • area4
  • area5
  • area6
  • area7
  • area8
  • area9
  • area10
  • area11
  • area12
  • area13
  • area14
  • area15
  • area16
  • area17
  • area18
  • area19
  • area20
  • area21
  • area22
  • area23
area1area2area3area4area5area6area7area8area9area10area11area12area13area14area15area16area17area18area19area20area21area22

Sélectionner votre ville

  • Aix-en-Provence
  • Dijon
  • Lyon
  • Reims
  • Amiens
  • Grenoble
  • Marseille
  • Rennes
  • Angers
  • Le Havre
  • Montpellier
  • Saint-Etienne
  • Bordeaux
  • Le Mans
  • Nantes
  • Strasbourg
  • Brest
  • Lille
  • Nice
  • Toulon
  • Clermont-Ferrand
  • Limoges
  • Paris
  • Toulouse

Rechercher une autre ville ou un département

Live
Alcaline, le Concert avec Shaka Ponk
Alcaline, le Concert avec Shaka Ponk
Demain soir, à 23h30

Prix du premier roman à Olivier Lebé pour "Repulse Bay"

Publié le 12/11/2013 à 20H16, mis à jour le 13/11/2013 à 10H53
Olivier Lebé, prix du premier roman 2013

Olivier Lebé, prix du premier roman 2013

© Editions de la Grande Ourse
Le prix du premier roman 2013 a été attribué mardi à Olivier Lebé pour "Repulse Bay", paru en mars dernier aux éditions de La Grande Ourse, ont annoncé les organisateurs. Le prix sera remis au lauréat le 21 novembre au restaurant Les Editeurs à Paris.
Olivier Lebé est né en 1963 près de Paris et vit aujourd'hui à Los Angeles. Après des études d'Histoire de l'art à la Sorbonne, il devient chargé de cours à Paris IV, puis directeur artistique d'une galerie d'art contemporain à Paris. 

Il compose également des bandes originales de films. Sa fascination pour l'Asie le mène régulièrement à Hong Kong, ville au centre de son roman.

En partant à Hong Kong pour une mission professionnelle, le narrateur de "Repulse Bay" saisit l'occasion de fuir une vie qu'il a prise en horreur. Il s'installe dans une station balnéaire huppée de la côte sud de l'île de Hong 
Kong, où il a pour voisine une star de cinéma chinoise, Beverly C. Leur relation, la notoriété de Beverly, le magnétisme de la ville et son énergie équivoque le forcent à plonger en lui-même et à découvrir une liberté nouvelle.

La maison d'édition La Grande Ourse a été fondée en 2012 par Paulina Nourissier-Muhlstein, fille de l'écrivain François Nourissier.