Plusieurs monuments nationaux touchés par une grève

Par @Culturebox
Mis à jour le 10/12/2012 à 15H16, publié le 22/03/2012 à 14H38
Le château Renaissance d'Azay Le Rideau (Indre et Loire), touché par la grève.

Le château Renaissance d'Azay Le Rideau (Indre et Loire), touché par la grève.

© Emilie Chaix / Photononstop

Plusieurs monuments nationaux (Mont-Saint-Michel, Tour de Notre-Dame, Palais Royal, Château de Vincennes et d'Azay-le-Rideau, Carcassonne, Tours de la Rochelle ...) étaient fermés jeudi, en raison d'un mouvement de grève voté par le personnel du Centre des Monuments Nationaux.

Les grévistes protestent contre la "dégradation des conditions de travail depuis 2009" et demandent "un changement de gouvernance" et "une nouvelle direction", a déclaré Thomas Pucci, secrétaire général du Syndicat national des Monuments historiques SNMH-CGT.

A Paris, des grévistes ont organisé un pique-nique devant les jardins de l'hôtel de Sully, à deux pas de la Place des Vosges, siège du Centre des Monuments nationaux.

Les syndicats ont obtenu il y a trois semaines la communication d'un rapport mené par l'Inspection générale des Affaires culturelles (IGAC) sur la souffrance au travail au CMN, remis le 20 septembre au ministre de la Culture Frédéric Mitterrand. Un rapport "très accablant pour la direction", selon Thomas Pucci, et dont certaines parties ont été occultées pour ne pas désigner de personnes en particulier.

Le Centre des monuments nationaux rassemble 1.300 agents et gère 96 monuments nationaux. Il est présidé depuis mai 2008 par Isabelle Lemesle, qui a été reconduite en mai 2011 pour un nouveau mandat. Selon la direction du CMN, "moins d'une centaine d'agents" étaient en grève jeudi.