VIDEOS. Cité interdite, palais Catherine, demeure de Rocca : entrez dans les plus beaux palais du monde

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 15/12/2015 à 16H34
Le Palais de lac, ancienne résidence d'été des maharajas d'Udaipur (Inde)

Le Palais de lac, ancienne résidence d'été des maharajas d'Udaipur (Inde)

© France 2 / Culturebox

Toute la semaine, la rédaction de France 2 aura proposé un feuilleton pour découvrir les plus beaux palais du monde. Du palais Sanssouci à Potsdam à la demeure Rocca en passant par le palais Catherine en Russie ou le palais du Lac, le voyage s'achève au pays du soleil Levant avec la Cité Interdite à Pékin.

Episode 1 : Le palais du Sanssouci de Potsdam

Direction l'Allemagne, à Potsdam où Frédéric II y fit construire sa résidence d'été entre 1745 et 1747. C'est un superbe édifice entouré d'un parc de 300 hectares qui regorge de merveilles, construit par l'architecte Georg Wenzeslaus von Knobelsdorff dans un style issu du rococo, que l'on nomme rococo frédéricien. À la table du roi, Voltaire était un habitué. Les discussions se menaient en français exclusivement. "Pour Frédéric, le français était la langue des conversations et l'allemand la langue des ordres", explique le conservateur du château. Sanssouci était le palais préféré de Frédéric II. La Reine n'y venait pas, les femmes de façon générale n'étaient pas les bienvenues. Il y a aussi quelques fantaisies : un pavillon chinois, des orangeries, des citronniers. Frédéric II pensait que son palais mourrait avec lui. Mais le roi avait tort. Le lieu lui a survécu.

Un reportage signé : A. Guibert / B. Boussouar / M. Werth


Episode 2 : Le palais Catherine 

Situé à 25 kilomètres de Saint-Pétersbourg en Russie, le Palais Catherine a été inauguré le 30 juillet 1756. De style purement baroque, le château a été édifié par l'architecte Bartolomeo Rastrelli sur les ordres de l'impératrice Élisabeth 1ère qui souhaite, par ce lieu, rendre hommage à sa mère Catherine 1ère.

Horlogers, restaurateurs, hommes et femmes de service, tout le personnel du château s'active pour lui garder son unique splendeur. À l'intérieur du palais, une pièce suscite la curiosité des visiteurs : la chambre d'ambre. Cette merveille avait été détruite lors des bombardements de la Seconde Guerre mondiale. Autrefois, la salle était couverte d'ambre véritable du sol au plafond. Elle a depuis peu été reconstituée à l'identique sur financement allemand. Dès les premiers frimas de l'hiver, ouvriers et jardiniers s'activent dans le parc pour protéger les statues de marbre clair rapportées de Venise il y a plus de 200 ans.  

Reportage : D. Derda / V. polianski / A. Chevelkina / V. Sidorov 


Episode 3 : Le palais du Lac, ancienne résidence d'été des maharajas d'Udaipur

Il semble flotter comme un paquebot de marbre blanc et pourtant, il n'a pas bougé d'un centimètre depuis maintenant trois siècles, voici le palais du Lac, l'ancienne résidence d'été des maharajas d'Udaipur (Inde). Aujourd'hui, il est devenu un hôtel de luxe. La porte d'entrée est un embarcadère en fer forgé. Le bateau est le seul moyen d'accès.

À leur arrivée, une pluie de pétales accueille les clients. Puis, c'est l'heure d'une visite guidée. "Au XVIIIe siècle, le roi Jagat Singh a décidé la construction de ce magnifique palais. Une propriété de 16 000 m². [...] Rien n'a été changé", explique le guide. À l'intérieur aussi, tout est resté figé des siècles en arrière. L'harmonie est parfaite. Entre chaque aile du palais, des jardins et des fontaines pour rafraichir le bâtiment. À la nuit tombée, tous les soirs, des nomades du Rajasthan viennent rejouer les fêtes d'époque dans les cours du palais. Comme à l'époque du maharaja, seule une petite élite plutôt nantie peut accéder au palais. La chambre la moins chère est facturée 600 euros la nuit.

Reportage : N. Bertrand / T. Donzel / E. Layan


Episode 4 : Le palais Rocca de Venise

Le voyage se poursuit à Venise, le long du Grand Canal. Depuis la Renaissance, les palais sont les lieux de vie des familles nobles de Venise. Avec son style gothique et baroque, le Palais Rocca fait partie des plus beaux édifices de la ville. Aujourd'hui, la demeure est toujours habitée par les héritiers et le comte Léonardo Rocca.

Pour sauver le palais familial, Léonardo organise des visites très privées. Quelques personnes seulement payent cher pour rentrer dans l'intimité des lieux. Les visiteurs vont de surprise en surprise. Le soir venu, quelques visiteurs triés sur le volet, les plus chanceux donc, sont invités à participer avec les propriétaires des lieux à un apéritif au champagne. Le palais Rocca fait partie de ces rares maisons vénitiennes qui ont su traverser le temps et dont l'âme palpite encore.

Reportage : F. Beaudonnet / F. Crimon / C. Billi / Y. Goujon


Episode 5 : La Cité interdite de Pékin

L'aventure des palais s'achève avec la Cité interdite, en Chine. Un édifice immense qui s'étend sur 72 hectares. 960 mètres de long sur 750, l'actuel palais impérial ne représente que le tiers de l'ensemble architectural voulu par les empereurs Ming au XVe siècle. Un palais impérial qui fut très protégé. "Il y a beaucoup de soldats qui surveillaient les alentours de la Cité interdite. Si des gens s'approchaient sans s'arrêter, ils avaient le droit de leur couper la tête", explique une guide de la Cité interdite.

Le Palais impérial est divisé en deux, la première partie, réservée aux affaires d'État, sur les côtés des bureaux pour les ministres, au milieu, au cœur de l'empire, le pavillon de l'harmonie suprême, salle où se trouvait le trône de l'empereur. C'est de cette salle de l'harmonie suprême que partaient toutes les décisions qui allaient impacter la vie de tous, jusqu'au moindre paysan des villages reculés de l'empire. Autrefois, siège du pouvoir royal, le palais impérial fut nationalisé. C'est aujourd'hui le monument le plus visité au monde avec 80 000 personnes certains jours. 

Reportage : A. de Chalvron / S. Giaume / J. Chang