VIDEO : les amoureux de Peynet à coeur ouvert

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 30/06/2015 à 15H36

Loin de l’agitation du monde, une rencontre avec les amoureux de Peynet est toujours un moment de fraîcheur. "D’amour et d’eau fraiche", est justement le titre de l’exposition que propose jusqu’au 14 août le centre de dessin de presse et d’humour de Saint-Just-le-Martel (Haute-Vienne). Une exposition qui réunit plus de 150 dessins, affiches et lithographies. Visite avec Annie, la fille de Peynet.

Reportage : Christophe Bodin, Margaux Blanloeil et Xavier Beaudlet
Les amoureux de Peynet vivent hors du temps, loin de son agitation et de ses turpitudes. Pour eux, seul comptent le regard de l’autre, le monde de tendresse, d’humour léger et de poésie acidulée qu’ils sont en train de construire, "regardant ensemble vers demain".

Ce n’est pas pour rien que dès 1942, date de la parution du premier de ces dessins, qui serait suivis de milliers d’autres, les "amoureux " connaissent le succès auprès du public. Justement parce qu’ils évoquent un monde sucré d‘enfance ou d‘adolescence, idyllique, improbable mais dont chacun trouve secrètement en soi un écho.
"D'amour et d'eau fraîche", exposition Peynet à Saint-Just-le-Martel

"D'amour et d'eau fraîche", exposition Peynet à Saint-Just-le-Martel

© France 3 / © Raymond Peynet
Raymond Peynet (1908-1999) est né à Paris. Dans les années 20, il travaille comme illustrateur de presse. Signe du destin qui aime bien envoyer des messages secrets à qui sait les décrypter, Raymond Peynet épouse Denise… Damour !
L’amour, avec une apostrophe, va assurer sa fortune, lui qui ne cessera de l’apostropher au travers de ses milliers de dessins, de gravures ou de lithographies.
"Ton tricot, tu le veux avec ou sans les manches?"

"Ton tricot, tu le veux avec ou sans les manches?"

© France 3

En 1942, il imagine ce couple d’un poète aux cheveux longs, raides comme des baguettes, déjà vêtu de manière surannée d’un chapeau melon et d’une lavallière. Elle, regard timidement baissé, cœur à prendre, sortie tout droit de son couvent. Leur univers se construit peu à peu autour du kiosque à musique de Valence où ce n’est pas la fanfare qui donne l’aubade mais les petits oiseaux qui virevoltent, piaillant autour de ce couple innocent, tout à son amour hors du monde et du temps.

Du dessin à l'affiche

Du dessin à l'affiche

© France 3 / © Raymond Peynet

Pour Peynet, personnage à part dans le dessin de presse, les héros ne sont pas seulement les deux personnages principaux mais tous les éléments du décor, les fleurs, les feuilles, ou les colombes, comme l’explique sa fille unique, Annie, qui reconnait avoir eu parfois du mal à trouver sa place au milieu de ce couple fusionnel que formaient son père et sa mère. D’ailleurs, pour ces amoureux, tout à leur univers de tendresse, le monde extérieur n’existe pas.

Escargot... rigolo !

Escargot... rigolo !

© France 3 / © Raymond Peynet

Le succès des amoureux de Peynet fut tel que, très vite dans les années 50, il va multiplier ses dessins dans différents magazines (Elle, Match, Jour de France) mais aussi diversifier sa production, toujours autour de ses amoureux. On lui commandera ainsi des affiches, des dépliants publicitaires puis plus tard, des objets, des bijoux, etc...

Comme l’amour et les amoureux sont fêtés à la Saint-Valentin, Peynet éditera pour La Poste entre 1985 et 2000 une série de timbres "Saint-Valentin". 

L’exposition présentée à Saint-Just-le-Martel regroupe 150 dessins, 60 affiches et 24 lithographies. Un documentaire de Sophie Druet, petite-fille de Peynet, est projeté en boucle.

Un foisonnement de couleurs

Un foisonnement de couleurs

© France 3 / © Raymond Peynet

"D’amour et d’eau fraiche"
Jusqu’au 14 aout
Espace Loup / Centre Permanent Salon International de la Caricature du Dessin de Presse et d’Humour
7, route du Château d’eau
87590 Saint-Just-Le-Martel
Du lundi au vendredi de 9h à 17h30 (entrée 3 €).