Venise : François Pinault reprend en main un troisième site

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 30/08/2012 à 11H51
Une affiche annonce l'ouverture en juin 2013 du Teatrino rénové, à Venise (29/8/2012)

Une affiche annonce l'ouverture en juin 2013 du Teatrino rénové, à Venise (29/8/2012)

© Marco Sabadih / AFP

Après le Palazzo Grassi et la Punta della Dogana, déjà restaurés et rénovés par ses soins, le collectionneur d'art contemporain François Pinault a lancé la réhabilitation du Teatrino, tout près du Grand Canal. Il compte en faire un espace dédié aux projections et aux rencontres culturelles.

Ce nouvel espace de 1000 m2, adjacent au Palazzo Grassi, ouvrira ses portes au public en juin 2013, à l'occasion de la Biennale d'art de Venise, a annoncé François Pinault mercredi dans un entretien à l'AFP. Les travaux ont déjà commencé, le projet de l'homme d'affaires français ayant obtenu l'accord des autorités administratives.

Conçu comme le jardin du palais en 1857, le Teatrino avait été transformé en théâtre de verdure avant d'être couvert en 1961. Abandonné en 1983, il a été acquis par le milliardaire français au même moment que le Palazzo Grassi mi-2005. "Le Teatrino était dans un état déplorable depuis des décennies. C'était une ruine", explique François Pinault à l'AFP. "A l'époque, j'en avais parlé à Massimo Cacciari (le maire de Venise de l'époque, ndlr). J'avais pris l'engagement d'en faire quelque chose un jour."

Le Palazzo Grassi, palais du XVIIIe siècle délicatement restauré par l'architecte japonais Tadao Ando pour présenter une partie de la collection de François  Pinault, a ouvert ses portes en 2006. Puis l'homme d'affaires a été choisi en juin 2007 par la Ville de Venise pour transformer les anciens entrepôts de la Douane de mer en un centre d'art contemporain. Punta della Dogana, repensée par Tadao Ando, a été inaugurée en 2009.

Le Palazzo Grassi, à Venise (29/8/2012)

Le Palazzo Grassi, à Venise (29/8/2012)

© Marco Sabadin / AFP
Un chantier retardé par les autres projets et la crise
Envisagée dès le départ, "la réhabilitation du Teatrino a été retardée en raison du projet de la Pointe de la Douane. Puis la crise est arrivée là-dessus. Il a fallu étaler un peu dans le temps les travaux", relate François Pinault. L'homme d'affaires a confié, de nouveau, à Tadao Ando, le soin de transformer ce Teatrino. "J'aime beaucoup l'homme et ce qu'il fait. C'est l'un des meilleurs architectes au monde. Il va faire les choses bien (...) Ce sera une architecture sobre et belle."

Le lieu sera composé d'une salle de 230 places, permettant de faire des conférences, de projeter des films ou des vidéos, précise de son côté Martin Bethenod, directeur de Palazzo Grassi-Punta della Dogana depuis 2010. Un atrium pouvant accueillir une centaine de personnes permettra de recevoir des performances d'artistes notamment. "C'est un espace qui nous manquait", convient François Pinault.

Le montant des travaux pour ce Teatrino revisité se chiffre en "quelques millions d'euros", dit l'homme d'affaires. "Ca aurait pu être à l'île Seguin mais puisqu'ils n'ont pas voulu de moi, on dépense à Venise !", ironise le collectionneur.

"Une action culturelle complète sur Venise"
"Avec ces trois sites, la Fondation va pouvoir déployer une action culturelle très complète sur Venise", souligne Jean-Jacques Aillagon, l'homme qui a convaincu François Pinault de venir s'installer à Venise , au moment où le projet de fondation du collectionneur sur l'île Seguin (région parisienne) piétinait pour des raisons politico-administratives.

L'ancien ministre français de la Culture conseille à nouveau le collectionneur depuis son départ de la présidence du château de Versailles à l'automne 2011.