Particulier vend chambre à coucher ayant appartenu au dernier empereur d'Autriche

Par @Culturebox
Mis à jour le 15/03/2017 à 10H41, publié le 14/03/2017 à 18H44
Lit de la chambre à coucher du dernier empereur d'Autriche, Charles 1er. Photo publiée sur le site autrichien de petites annonces "Willhaben" 

Lit de la chambre à coucher du dernier empereur d'Autriche, Charles 1er. Photo publiée sur le site autrichien de petites annonces "Willhaben" 

© Willhaben

"Rare, à vendre chambre à coucher de Charles 1er, dernier empereur d'Autriche. Occasion", voici l'offre que l'on peut trouver sur Willhaben, la version autrichienne du site de petites annonces Le Bon Coin.

L'acheteur devra sortir le carnet de chèque: une particulière met en vente sur internet une chambre à coucher ayant appartenu à Charles 1er de Habsbourg, dernier empereur d'Autriche, un ensemble proposé pour 125.000 euros. L'annonce précise que le lit impérial marqueté mesure 2,2 m de long.

Mise à prix : 125 000 euros

Accompagné de deux tables de chevets et de deux armoires, il meublait la chambre à coucher du château de Wartholz, près de Vienne, une résidence de 
l'empereur et de son épouse Zita de Bourbon-Parme. Le souverain avait offert le tout à son médecin en 1918, avant de partir en exil, selon la vendeuse.
Chateau de Wartholz, près de Vienne, sur une pièce du lit. 

Chateau de Wartholz, près de Vienne, sur une pièce du lit. 

© Willhaben
"Cet ensemble nous a été proposé mais le prix est beaucoup trop élevé, d'autant qu'il doit être partiellement restauré", a indiqué Ilsebill Barta, une responsable du Hofmobiliendepot, la collection publique des mobiliers impériaux à Vienne, pour qui l'authenticité du lot ne fait guère de doute.
Chambre à coucher dernier empereur d'Autriche © Willhaben

Petit-neveu de François-Joseph, à qui il succéda à l'automne 1916, en pleine Première guerre mondiale, Charles 1er régna moins de deux ans: il fut forcé d'abdiquer dans la foulée de l'armistice du 11 novembre 1918 consacrant la défaite de l'Autriche-Hongrie.

 
Le dernier souverain austro-hongrois est mort en exil en 1922 à l'âge de 34 ans sur l'île portugaise de Madère, après avoir contracté une bronchite. Zita, décédée en 1989 en Suisse, lui a survécu durant plus de 65 ans.

Alerte résultats de la présidentielle 2017
M'alerter dès que les résultats seront publiés !