Une vente d'art pré-colombien contestée établit quatre records

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 24/03/2013 à 11H06
Trois pièces qui ont établi un record lors de la vente d'art précolombien chez Sotheby's : statuette anthropomorphe, Homme assis (culture olmèque datant de 900 à 600 avant JC), Grande Vénus Callipyge (culture Chupicuaro, datant de 400 avant JC) et grande divinité à tête de félin (Costa Rica, 1000-1550 avant JC).

Trois pièces qui ont établi un record lors de la vente d'art précolombien chez Sotheby's : statuette anthropomorphe, Homme assis (culture olmèque datant de 900 à 600 avant JC), Grande Vénus Callipyge (culture Chupicuaro, datant de 400 avant JC) et grande divinité à tête de félin (Costa Rica, 1000-1550 avant JC).

© Sotheby's

La maison d'enchères Sotheby's a collecté 10,3 millions d'euros au terme des deux jours de sa vente parisienne controversée d'art précolombien. La vente de la collection Barbier-Mueller avait été maintenue en dépit des protestations du Pérou et du Mexique, pays qui en revendiquent plusieurs pièces. Quatre pièces se sont échangées à un prix record pour de l'art précolombien.

La vente, qui se déroulait vendredi et samedi, a nettement moins rapporté que prévu :10,3 millions d'euros (frais compris) alors que la  maison d'enchères disait attendre "entre 13 et 17 millions d'euros" (hors  frais). Mais Sotheby's s'est toutefois réjoui car elle a selon elle "établi de très loin un nouveau record mondial pour une vente d'art précolombien".
Sur les 313 lots provenant du Mexique, d'Amérique centrale et d'Amérique du Sud proposés à la vente, un peu moins de la moitié (147) ont trouvé acquéreur,  a annoncé la maison d'enchères.

Le Pérou et le Mexique contestaient la vente
Le ministère péruvien de la Culture avait entrepris des démarches via son  ambassade à Paris pour réclamer une soixantaine de pièces archéologiques  originaires du Pérou présentées lors de la vente.

De son côté, le gouvernement mexicain avait demandé à la France de faire  annuler la vente qui comprenait 51 pièces précolombiennes faisant partie du  patrimoine mexicain, selon l'Institut national d'anthropologie et d'histoire  (INAH, mexicain).

"On travaille à cette vente depuis plus de six mois, on a fait toutes les recherches nécessaires, et elle s'est faite en toute transparence et en tout  légalité", s'est défendu la maison d'enchères.

"Les prix élevés atteints pour plusieurs pièces emblématiques rendent  justice à l'extraordinaire qualité de cette collection", a par ailleurs  souligné Guillaume Cerutti, PDG de Sotheby's France.

La vente a établi quatre records
Quatre records mondiaux ont ainsi été établis pour une vente d'art  précolombien, indique Sotheby's.

Une Grande Vénus Callipyge (Culture Chupicuaro, Etat de Guanajuato),  céramique mexicaine de 400 avant J.-C, est partie à 2 millions d'euros. C'est  un record mondial pour une céramique précolombienne.

Une grande divinité à tête de félin, Delta du Diquis, du Costa Rica  (1000-1550 après J.-C) a été vendue 721.500d'euros. Un record mondial pour une sculpture du Costa Rica.

Une statuette anthropomorphe, Homme assis, appartenant à la culture Olmèque  (Mexique) et datant de 900 à 600 avant J.-C. a été adjugée 481.500 euros. Soit  un record pour une sculpture Olmèque en pierre.

Une grande urne anthropomorphe, de l'Ile de Marajo (Brésil), datant de 400 à 1350 après J.-C. s'est vendue 325.500 euros, soit un record pour une céramique d'Amérique du Sud.