Une lettre inédite de Picasso à Max Jacob, à découvrir à Quimper

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 14/09/2014 à 13H37
La lettre que Pablo Picasso a adressé à son ami Max Jacob exposée à Quimper. Septembre 2014

La lettre que Pablo Picasso a adressé à son ami Max Jacob exposée à Quimper. Septembre 2014

© AFP / Fred Tanneau

Une lettre de Picasso adressée en 1903 au poète Max Jacob, couverte de croquis et encore jamais exposée, est présentée au musée des Beaux-arts de Quimper jusqu'au 21 septembre 2014.

Issue d'une collection privée, cette lettre inédite de Picasso met en lumière la profonde amitié qui liait l'artiste andalou (1881-1973) au poète quimpérois (1876-1944), "son plus proche ami à l'époque et celui qui l'a véritablement découvert", explique à l'AFP Ambroise Guillaume, directeur du musée.

Commençant par "Mon cher Max" et se terminant par "Ton frère Picasso", la lettre, datée du 1er mai 1903, est exposée à l'occasion du 70e anniversaire de la disparition de Max Jacob - il est mort au camp de Drancy - et visible jusqu'au 21 septembre.

Reportage : T. Kermarrec / G. Queffelec / R. Gurgand / O. Melinand
Extrait de la lettre           
"Si ye peux trabailler ici ye re[s]tterai à ici me ce ye vois que ye ne peux rien faire ye fouterai le camp pour Paris", écrit Picasso à son ami, dans un savoureux mélange de langues.
           
La lettre, recto-verso, est exposée seule, à côté d'un dispositif audiovisuel permettant de comprendre le lien entre les croquis y figurant et les tableaux typiques de la "période bleue" de l'artiste.
 
"Ce desin que ye te envois en le premier payé cet' un croquis de en tableaux que je ai fait", explique Picasso à son ami, avant de lui demander: "Tou me crirai suvent nes pas ? Adieu mon vieux max ye te ambrase. ton frère Picasso".

Une profonde amitié et une complicité artistique
"C'est une lettre qui montre un moment central dans la relation qui a uni ces deux êtres au début de leur art à Paris", souligne Ambroise Guillaume, rappelant que c'est la vente d'un pastel qui a permis à Picasso de revenir à Barcelone en 1903 pour y retrouver un milieu littéraire et artistique qu'il connaissait bien. La lettre raconte ce passage à Barcelone et l'envie de Pablo Picasso de retrouver son ami à Paris.
"Le cornet à dés" de Max Jacob illustré par Pablo Picasso en 1935

"Le cornet à dés" de Max Jacob illustré par Pablo Picasso en 1935

© AFP / Eric Feferberg
Un document rare
À peine une dizaine de lettres de Picasso à Jacob ont été localisées, "ce qui ne fait que souligner la rareté du document présenté", se félicite le musée de Quimper.
 
Picasso à l'honneur à Quimper
La présentation de ce document intervient quelques semaines seulement après la fin d'une exposition majeure au musée quimpérois consacrée à l'artiste et intitulée "Picasso, l'éternel féminin". Présentant quelque 80 œuvres du peintre en collaboration avec la Fondation Picasso de Malaga (Espagne), elle a accueilli 60.000 visiteurs entre le 23 mai et le 18 août.