Le marae Taputapuatea, "temple à ciel ouvert" polynésien, inscrit au patrimoine de l'Unesco

Par @Culturebox
Mis à jour le 11/07/2017 à 17H28, publié le 11/07/2017 à 10H41
Le marae Taputapuatea

Le marae Taputapuatea

© France 3 / Culturebox / capture d'écran

Le marae Taputapuatea, un temple à ciel ouvert en Polynésie française, a été inscrit le 9 juillet sur la liste du patrimoine mondial de l'Unesco. Ce lieu sacré, berceau de la civilisation polynésienne, se situe dans l'océan Pacifique sur l'ile de Raiateia à l'ouest de Tahiti.

Entre ciel et mer, le temple à ciel ouvert s'étend sur 2500 hectares. Selon la tradition orale, ce lieu est le siège de la connaissance. Plongée au coeur de la mythologie polynésienne. 

Reportage : B. Aparis / B. Said Ali

Un lieu sacré 

"Taputapuatea" signifie en français "sacrifices venus de loin". Il s'agit, selon la proposition présentée par la France, d'un ensemble cérémoniel majeur, localisé sur l'île de Ra'i-atea. Sur ce site se déroulaient cérémonies religieuses et réunions politiques. Ces terres appartiennent désormais au Patrimoine mondial de l'humanité. L'île de Ra'i-atea est également reconnue pour être l'île sacrée de l'archipel des Iles de la Société. 
Temple à ciel ouvert de Taputapuatea

Temple à ciel ouvert de Taputapuatea

© France 3 / Culturebox / capture d'écran

Une promesse pour l'avenir

A Cracovie, où est réuni le Comité du patrimoine mondial, l'émotion était palpable pour la délégation polynésienne. Si cette décision consacre l'histoire de la Polynésie française, elle constitue aussi un tremplin économique essentiel. Favorisant le tourisme, elle rendra possible des investissements plus importants dans le domaine de la culture.

C'est très important pour nous, pour le développement économique de toute la Polynésie française

Thomas Moutame - Maire de Raiatea
Tapu-Tapu-atea (Polynésie)

Tapu-Tapu-atea (Polynésie)

© France 3 / Culturebox / capture d'écran

Cela devrait également permettre de rénover le site où sont présents plus de 300 vestiges archéologiques.