Un fromage de 340 ans découvert au fond d'une épave

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 28/07/2016 à 15H56
Le roi Carl Gustav et la reine Silvia de Suède devant une maquette du Kronan en 2002   

Le roi Carl Gustav et la reine Silvia de Suède devant une maquette du Kronan en 2002   

© Stefan Lindblom/SCANDY/MAXPPP

L'archéologie sous-marine est plus friande en galions regorgeant de trésors précieux, que de nourriture. Celle-ci s'invite pourtant régulièrement aux découvertes effectuées, surtout en vins et spiritueux. Mais celle d'un fromage vieux de 340 ans dans l'épave du Korgan, vaisseau de guerre qui a sombré au large de la Suède, en mer Baltique, en 1648, s'avère des plus insolites.

Tout un fromage

Si diamants, ducats et statues font bien partie du butin rassemblé par les plongeurs, ils ont mis la main sur une sorte de pot étanche, exhalant une forte odeur de levure et de roquefort qui, une fois ouvert, révéla une mystérieuse pâte rappelant la texture d'un foie gras, mais sans doute issue d'une production laitière.

"Nous pensons qu'il s'agit d'un produit laitier. Contrairement à d'autres,  je trouve l'odeur assez agréable, on sent la vie", a expliqué jeudi à l'AFP  Lars Einarsson, responsable de l'exploration du navire au large de l'île d'Öland (sud-est). Les conditions de conservation à l'endroit de la découverte sont optimales :  la Baltique est très peu salée et le pot reposait sous une couche de sédiments formant comme "une gangue de céramique" le préservant de la corrosion des  siècles, selon l'archéologue. Le fromage du "Kronan" va être confié à l'université agricole d'Uppsala, près de Stockholm, pour analyses.
La découverte de l'épave du Kronan

Naufrage accidentel

Le "Kronan" (La Couronne) avait explosé accidentellement le 1er juin 1676 au  cours d'une bataille navale opposant la flotte suédoise à une armada  dano-néerlandaise. L'équipage manœuvrait face à l'ennemi lorsque le navire a chaviré par bâbord. Des rivalités entre officiers et une surface de voile trop importante  expliqueraient la tragédie. Sur les 800 hommes d'équipage, seuls une  quarantaine en réchappèrent.

L'épave avait été découverte en 1980 par Anders Franzén, lequel avait déjà sorti des eaux en 1961 le célèbre "Vasa" qui avait coulé le 10 août 1628 dans le port de Stockholm lors de son voyage inaugural.

Depuis, quelque 30.000 pièces diverses provenant du "Kronan" ont été ramenées à l'air libre : canons de bronze, coffres, vaisselle, instruments de mesure et de navigation, une trompette de facture allemande, diamants et pièces  d'or, etc. Les plongeurs ont aussi remonté de la farine, des os d'animaux, des  spiritueux et du vin.

Les morceaux du "Kronan" sont assez dispersés en raison de l'explosion, de  l'érosion, des filets de pêche et du dragage de mines. Environ 80% des fonds de  la zone ont été explorés.