Tanger, Sète, Marseille... escales de l'Hermione en Méditerranée en 2018

Par @Culturebox
Mis à jour le 14/05/2017 à 11H05, publié le 14/05/2017 à 11H04
L'Hermione lors des fêtes de Brest, 2016

L'Hermione lors des fêtes de Brest, 2016

© STICHELBAUT Benoit / hemis.fr / hemis.fr / Hemis

"L'Hermione", la réplique du trois-mâts de La Fayette, s'élancera en février 2018 pour une traversée de quatre mois et demi en Méditerranée avec des escales à Tanger, Sète, Marseille ou Toulon, ont annoncé samedi les organisateurs.

Baptisée "Libres ensemble de l'Atlantique à la Méditerranée", cette tournée de la frégate - copie de celle qui emmena en 1780 le marquis de La Fayette soutenir les indépendantistes américains contre la Couronne britannique - débutera le 2 février à Rochefort (Charente-Maritime), son port d'attache, avec un retour prévu le 16 juin.

Le navire, dont la traversée est organisée en partenariat avec l'Organisation internationale de la francophonie, devrait faire escale à Tanger (11-13 mars) au Maroc, Barcelone (22-24 mars, à confirmer) en Espagne, Sète (27 mars-2 avril), Toulon (5 au 9 avril), Marseille (12-16 avril) et Monaco (20-22 avril, à confirmer).

A Sète (Hérault), l'arrivée de "L'Hermione" coïncidera avec l'organisation du festival nautique "Escale à Sète", fête des traditions maritimes. "Cette escale est le pivot du voyage qui a été fait autour de cette invitation", a expliqué le vice-président de l'association Hermione-La-Fayette, Paul Le Bihan, lors d'une conférence de presse à Rochefort. Au retour, le navire mouillera à Port-Vendres (27 au 29 avril) dans les Pyrénées-Orientales, puis à Portimão (8 au 10 mai) dans le sud du Portugal, avant Pasaia au Pays basque espagnol (18-21 mai).

"La remontée des côtes portugaises ne sera pas facile, car il faudra faire face aux alizés portugais. C'est embêtant pour un navire à voile comme L'Hermione qui est incapable de remonter face au vent, même au moteur", a expliqué M. Le Bihan. Deux escales techniques, à l'aller (La Rochelle) et au retour (Bordeaux), sont prévues.

Le budget de la traversée est estimé à 2 millions d'euros

Soixante-dix personnes seront à bord, dont 18 marins professionnels et 54 gabiers volontaires, a précisé le vice-président de l'association. Cette dernière procède actuellement au recrutement de 350 matelots, dont une centaine envoyée par l'OIF. Le budget de la traversée est estimé à 2 millions d'euros. "Les villes hôtes on accepté l'idée d'une contribution financière", a expliqué Olivier Pagezy, président de l'association. "50% du financement est déjà réuni et pour les 50% restants, nous allons faire appel au mécénat, d'entreprises ou de particuliers", a-t-il ajouté.

A l'automne 2015, "L'Hermione" avait effectué sa première traversée jusqu'aux Etats-Unis et au Canada, couronnement d'un pari lancé en 1997 par une poignée de passionnés : reconstruire la frégate historique à l'identique, en faisant revivre l'arsenal rochefortais et les métiers de l'époque.