Stéphanie Cherpin transforme la réalité des objets au Frac Limousin

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 18/02/2014 à 16H40
"Portes" de Stéphanie Cherpin

"Portes" de Stéphanie Cherpin

© France3/culturebox

Réalisées à partir d'objets du quotidien, les sculptures de Stéphanie Cherpin font l'objet d'une exposition au Frac Limousin jusqu'au 14 juin 2014. Dans "Le paysage ouvre à heures fixes", l'artiste nous livre une interprétation très personnelle du réel.

Stéphanie Cherpin a une conception très personnelle de la sculpture. Cette jeune artiste parisienne fabrique des oeuvres à partir de matériaux ou d'objets ordinaires qu'elle s'amuse à récupérer et à assembler pour livrer une interprétation instinctive du réél. Son dada : lier des objets qui appartiennent à des univers complétement différents.

Pour fabriquer ses pièces uniques, elle utilise des objets ordinaires comme des éviers, des caravanes, des chaines métalliques, des planches à repasser, des pots de fleur, stores en PVC, ou même des oreillers ! Elle les déniche ou les achète dans les zone commerciales, industrielles et artisanales. Stéphanie travaille selon le principe d'assemblage. Avec les matériaux de son temps, elle donne à voir sa propre interprétation du réél livré sous forme brute. 

Reportage : Angélique Martinez- Matthieu Dégremont- Mary Bernhard 


Stéphanie Cherpin appartient à la jeune génération d'artistes. Née en 1979 à Paris où elle vit et travaille, elle suit les Beaux-Arts de Bordeaux puis de Marseille. Depuis 2006, l'artiste poursuit une recherche sculpturale singulière. Pour elle, la scupture est un travail de déconstruction et de reconstruction des masses et des volumes. 

Le paysage ouvre à heures fixes - Du 21 février au 7 juin 2014
Fond Régional d'Art Contemporain Limousin 
Impasse des Charentes 
87100 Limoges
Tél. 05 55 77 08 98