Si vous ne parlez pas l'occitan, sifflez-le !

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 12/12/2015 à 17H49
Siffler entre ses doigts, une technique simple et codifiée

Siffler entre ses doigts, une technique simple et codifiée

© France 3

A Laruns (Pyrénées-Atlantiques), une classe d'occitan apprend le langage sifflé des bergers. Cette vieille tradition qui obéit à des codes très stricts se retrouve sur l'ensemble du pourtour méditerranéen. Un cours numérique est en préparation.

Reportage: N. Genet, S. Tijani, D. Hémardinquer et M. Galle
Le sifflet raccourcit la distance entre les hommes. Avec lui, pas de pentes à escalader ni de kilomètres à parcourir pour se transmettre les quelques informations de la journée qui n'imposent pas ces efforts. D'un sommet à l'autre à l'autre, les bergers pouvaient ainsi communiquer.
- Comment ça va ?
- Je vais bien, et bien d'autres choses encore plus utiles à la vie en estive.

Les élèves d'une classe d'occitan apprennent à siffler

Les élèves d'une classe d'occitan apprennent à siffler

© France 3


Les mêmes règles que la langue parlée

Comme l'occitan parlé, les sifflements obéissent à des règles précises qui comportent voyelles et consonnes. "Cette langue sifflée a les contraintes de la langue parlée, nous apprend Nina Roth, professeur d'occitan. Et pour bien siffler, il faut bien parler occitan."
Depuis peu, l'université de Pau enseigne, notamment dans les collèges, ce langage international que l'on retrouve aussi sur le pourtour de la Méditerranée. "Tous ces peuples siffleurs utilisent la même technique. On peut donc légitimement poser la question d'une origine unique", s'interroge Philippe Biu, le président association "Lo siular d'Aas".

Des cours élaborés par l'Université

Des cours élaborés par l'Université

© France 3
Et comme la tradition est aussi une transmission, rien n'interdit à la modernité de s'en emparer: à la rentrée prochaine, un cours numérique sera mis à la disposition des occitanophones.