Sésostris III, "Pharaon de légende", sort de l'oubli aux Beaux-Arts de Lille

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 10/10/2014 à 11H45
300 oeuvres ont été réunies par le Palais des Beaux-Arts pour cette exposition exceptionnelle.

300 oeuvres ont été réunies par le Palais des Beaux-Arts pour cette exposition exceptionnelle.

© M.Rosereau / Photopqr / Voix du Nord

Il est peu connu du grand public. Pourtant, Sésostris III est l'un des pharaons les plus emblématiques de l'Egypte ancienne. Souverain progressiste et stratège de premier plan, il sort aujourd'hui de l'oubli grâce à une exposition exceptionnelle au Palais des Beaux-Arts de Lille. "Sésostris III, pharaon de légende", à voir absolument jusqu'au 25 janvier 2015.

Reportage : F.Hénaut / J-M.Vasco / L.Debever
Il est longtemps resté dans l'ombre des Ramsès, Toutankhamon et autres Séthi. Sésostris III sort aujourd'hui de quarante siècle d'oubli. Ce pharaon méconnu de la XIIe dynastie a pourtant été un grand souverain qui a réformé toute la société au profit d'une classe moyenne jusqu'alors inexistante. Fin stratège, c'est aussi sous son règne (1878/1843 av J.C.) que l'Egypte annexe la Nubie, l'actuel Soudan. 

Un trésor découvert par des archéologues français
Et c'est justement dans cette région, à la frontière Sud de l'Egypte, que la plupart des objets aujourd'hui exposés à Lille ont été découverts dans les années 60. Alors que les travaux de construction du barrage d'Assouan sont sur le point de commencer, l'UNESCO finance des fouilles pour tenter de sauver le maximum de vestiges. Dans le cadre de ces "chantiers", une équipe d'archéologues de l'université Lille III met au jour de nombreux témoignages de ce Moyen empire durant lequel l'Egypte est à son apogée.
Forteresse construite sous le règne de Sésostris en Nubie, l'actuel Soudan.

Forteresse construite sous le règne de Sésostris en Nubie, l'actuel Soudan.

© France 3 (copie d'écran)
Des centaines d'objets exposés
Au total, ce sont 300 objets qui sont exposés au Palais des Beaux-Arts. Un tiers provient de l'importante collection du musée issue des fouilles d'Assouan, les autres pièces ont été prêtées par des musées du monde entier parmi lesquels le Louvre, le Met de New-York ou encore le British Museum. Point d'orgue de l'exposition, la visite virtuelle d'un tombeau reconstitué permettra au visiteur de s'immerger dans l'univers de Sésostris, pharaon de légende désormais sorti de l'anonymat.

"Sésostris III, pharaon de légende" au Palais des Beaux-Arts de Lille jusqu'au 25 janvier 2015. Lundi de 14h à 18h, du mercredi au vendredi de 10h à 18h et le week-end de 10h à 19h. Tarifs de 8 à 10 euros.