Rome : la première phase de restauration du Colisée terminée

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 29/07/2014 à 19H03
Diego Della Valle, principal mécène de la restauration du Colisée à Rome

Diego Della Valle, principal mécène de la restauration du Colisée à Rome

© ALBERTO PIZZOLI / AFP

La première phase des travaux de restauration du Colisée, entamés en septembre 2013, s'est achevée malgré de nombreux retards et le monument devrait retrouver sa "splendeur originale" en mars 2016 comme prévu, s'est félicité mardi la Surintendance archéologique de Rome.

"Les cinq premières arcades ont été rendues à leur splendeur originale", ce qui représente 2.100 m2 de surface sur les 22.000 m2 au total, soit environ 10%, a expliqué la Surintendante Mariarosaria Barbera, lors d'une conférence de presse.

A ses côtés, Diego della Valle, le roi italien de la chaussure de luxe, s'est réjoui qu'après "tant d'années de bla-bla, nous puissions voir enfin le résultat concret de nos efforts". "Voilà qui prouve qu'avec un peu de ténacité, les choses finissent par se faire en Italie", a ajouté le mécène, qui finance à hauteur de 25 millions d'euros cette cure de rajeunissement.

Les 5 premières arcades nettoyées, côté nord, sont désormais bien visibles du public. Au total, 31 arcades doivent être nettoyées et la prochaine phase doit débuter en septembre, côté sud.
Le Colisée de Rome en cours de restauration en juillet 2014 

Le Colisée de Rome en cours de restauration en juillet 2014 

© FILIPPO MONTEFORTE / AFP
Pollution, fissures, brêches...
Les restaurateurs ont procédé en plusieurs étapes: nettoyage de la pierre noircie par la pollution, colmatage des fissures et brèches, remplacement des barrières métalliques obturant les arches du rez-de-chaussée...

M. Della Valle, qui a été suivi depuis par d'autres entrepreneurs italiens dans sa "volonté" de redonner du lustre au patrimoine italien en péril - Fendi pour la fontaine de Trevi et Bulgari pour les escaliers de la Piazza di Spagna -, a répété que "l'avenir de l'Italie, son développement économique, passait par le tourisme".

Selon lui, le mauvais état du site archéologique de Pompéi est "une honte" ajoutant qu'il se chargerait personnellement de contacter ses "amis chefs d'entreprise pour qu'ils utilisent leurs bénéfices à bon escient".

L'amphithéâtre Flavien, dont la construction à l'est du Forum s'est achevée en 80 après JC sous le règne de Titus, restera ouvert au public pendant les travaux, qui se termineront bien en mars 2016, a assuré la Surintendance de Rome.

Les travaux avaient pris du retard en raison de la contestation devant la justice des conditions de l'appel d'offres du chantier.

Le nombre de visiteurs du plus grand amphithéâtre jamais construit sous l'Empire romain (188 mètres sur 156, pour une hauteur de 48,50 mètres) est passé en une dizaine d'années d'un million par an à environ six millions, entre autres grâce au succès du film "Gladiator" de Ridley Scott (2000).