Rome fête l'arrêt de la circulation autour du Colisée

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 04/08/2013 à 15H11
Le funambule Andrea Loreni exécute une performance devant le Colisée à Rome, au cours de la nuit blanche du 3 août 2013, pour fêter l'arrêt de la circulation autour du monument.

Le funambule Andrea Loreni exécute une performance devant le Colisée à Rome, au cours de la nuit blanche du 3 août 2013, pour fêter l'arrêt de la circulation autour du monument.

© GABRIEL BOUYS / AFP

La municipalité de Rome a organisé samedi soir une "nuit blanche" pour fêter l'arrêt de la circulation routière sur la principale voie d'accès au Colisée afin de protéger ce monument-symbole de la capitale italienne noirci par la pollution et en piteux état.

"C'est le début d'un rêve, une grande révolution pour notre ville", a déclaré le nouveau maire de Rome, Ignazio Marino (Parti démocratique, gauche). Il a officiellement lancé la "nuit blanche" ou la "Nuit des Forums", accompagné de la présidente de la Chambre des députés, Maura Boldrini.

De nombreuses manifestations artistiques, des concerts, spectacles et projections de films, étaient prévus tout au long de la soirée et la nuit.
Depuis samedi 03H30 GMT, il n'est plus possible pour les voitures, camions et autres deux-roues d'emprunter le dernier tronçon de l'avenue des Forums impériaux, qui relie la place de Venise au célèbre amphithéâtre romain. Cette initiative a rencontré quelques opposants, notamment chez des commerçant du quartier du Colisée craignant de perdre des clients.
La réponse du maire de Rome a été claire: "Je pense que nous avons le monument le plus connu du monde et que nous l'avons transformé en rond-point". "Je le dis avec respect, mais entre l'intérêt de celui qui ne peut pas s'arrêter en voiture devant son buraliste et la protection du Colisée, c'est cette dernière que je choisis", a-t-il tranché.
Vue nocturne du Colisée à Rome

Vue nocturne du Colisée à Rome

© AFP/ALBERTO PIZZOLI
Chef-d'oeuvre en péril
Ce projet représente une première étape dans l'entreprise titanesque de remise en état du Colisée, alors que la polémique sur son piteux état fait rage depuis des mois.
Le plus grand amphithéâtre construit sous l'empire romain doit faire l'objet d'un important plan de restauration financé à hauteur de 25 millions d'euros par le fabricant italien de chaussures de luxe Tod's.
Le nombre de visiteurs du Colisée, achevé en 80 après JC sous le règne de Titus (188 mètres sur 156 pour une hauteur de 48,5 mètres), est passé en une dizaine d'années d'un million de visiteurs à environ six millions par an, entre autres grâce au succès du film "Gladiator" de Ridley Scott (2000).