Qui ira au Panthéon ? La consultation est lancée

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 02/09/2013 à 15H44
Le toit du Panthéon à Paris.

Le toit du Panthéon à Paris.

© Yves Talensac / AFP

Qui mérite d'être prochainement honoré au Panthéon ? Une consultation est organisée sur internet à partir de lundi 2 septembre, avec une pression grandissante pour féminiser ce temple dédié à ceux ayant porté haut les valeurs de la République. Les internautes français ou étrangers peuvent donner leur avis jusqu'au 22 septembre.

Philippe Belaval, président du Centre des monuments nationaux, missionné en mai par le chef de l'Etat, est à l'origine de cette consultation. Il tiendra compte des choix exprimés en remettant le 30 septembre à François Hollande les conclusions d'une mission sur le rôle du Panthéon dans la vie de la République et la promotion de ses principes. 

Le questionnaire a été mis en ligne lundi sur le site officiel du monument. La consultation sera close le 22 septembre.

Reportage: Eric Cornet, Nathalie Hayter, Olivier Tieth, Agnès Carlier-Girault, France3 Ile de France, Denis Attal
Les questions en ligne 
Cette consultation pose deux principales questions aux citoyens français ou étrangers :  "Selon vous, qui mériterait d'être prochainement honoré au Panthéon , et pourquoi ?"

Le Centre des monuments nationaux demande aussi : "Selon vous, quelle devrait être la principale qualité de la prochaine personne honorée au Panthéon  ?", question sur laquelle les internautes ont le choix entre l'engagement humanitaire, l'action politique, l'engagement pour la paix, les découvertes scientifiques, le talent artistique mais aussi l'exploit sportif ou la défense de l'environnement.

Philippe Belaval précise que ces résultats seront pris en compte pour avoir un "éclairage nouveau". "Il ne s'agit pas d'un hit parade ou d'un top 50, c'est vraiment un indicateur pour la simple et bonne raison qu'on ne donne pas de noms", explique Emmanuel Egretier, le chef du service presse du Centre des monuments nationaux.

Et la parité ?
Alors que le Panthéon ne compte que deux femmes pour 72 hommes, des voix de plus en plus nombreuses se font entendre en faveur d'un rééquilibrage. Le Collectif pour des femmes au Panthéon , qui réunit Osez le féminisme et d'autres organisations féministes, a lancé une pétition qui a recueilli plus de 3.000 signatures et a organisé une manifestation lundi dernier devant le monument pour plaider sa cause.

"Pour le prochain grand homme au Panthéon , nous voulons des femmes !", ont scandé les manifestantes. La pétition sera remise à François Hollande le 6 septembre. "Nous espérons qu'il sera sensible à nos requêtes. On veut que plusieurs femmes entrent au Panthéon  cette année. Pas une
par an ou une par quinquennat", explique Clémence Hefter, représentante du collectif.

La première femme a avoir été transférée dans le monument de la montagne Sainte-Geneviève est Sophie Berthelot, par respect de son choix d'être inhumée avec son mari, le chimiste Marcellin Berthelot. Marie Curie, qui a reçu deux prix Nobel pour ses recherches en physique et en chimie, l'y a suivie.

Les hommes, bien entendu, gardent toutes leurs chances. François Hollande a ainsi fait part de sa volonté de faire entrer au Panthéon  dès cette année, pour le tricentenaire de sa naissance, Denis Diderot, dont les restes ont été déposés dans une fosse commune en 1791 après la profanation de sa tombe. Sont également considérés l'impressionniste Claude Monet, l'abbé Pierre, l'historien et résistant Marc Bloch ou le marquis de La Fayette.