Quand l'artisanat d'art prend le tournant du numérique

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 20/03/2015 à 16H34
Le site internet Altare regroupe plus de dix artisans d'art d'excellence qui oeuvrent dans le monde entier 

Le site internet Altare regroupe plus de dix artisans d'art d'excellence qui oeuvrent dans le monde entier 

© France 3 / Culturebox

Le France célèbre cette semaine les métiers de l'artisanat d'art. Un savoir-faire traditionnel qui doit désormais s'appuyer sur les outils technologiques modernes. Alban de Cacqueray, sculpteur sur bois a fait décoller ses ventes depuis qu'il a créé Altare, un site internet regroupant une vingtaine d'artisans d'excellence. L'artisanat d'art en mode 2.0

Pendant huit jours, les artisans sont à l'honneur grâce à la semaine nationale de l'artisanat. Une semaine pour se faire connaître un peu plus du public, pour découvrir des talents exceptionnels et pour conquérir de nouveaux acheteurs. 

La loi du marché 

Soumis aux lois économiques du marché, l'artisanat d'art doit sortir de ses discrets ateliers et s'exposer au grand jour via des sites internet ou les réseaux sociaux.  

Alban de Cacqueray est un jeune sculpteur sur bois installé dans les Yvelines. Il a bien compris l'enjeu majeur d'intégrer les nouvelles technologies à son savoir-faire traditionnel. Comme il l'explique simplement : "On est obligés d'avoir des commandes, sinon on s'écroule."

Rencontre signée C. Boudin / JC. Duclos / E. Marlot / M. Mirfenderesky  
Internet au secours de l'artisanat

Si les salons habituels restent un bon moyen de se faire connaître, la promotion d'un talent passe aussi par les outils de communication actuels. Internet et réseaux sociaux permettent d'exposer au monde entier ses oeuvres et de les vendre sans avoir à sortir de son atelier. L'artisanat d'aujourd'hui tient à la fois du savoir-faire et du faire savoir 

Alban de Cacqueray a créé le site internet Altare qui réunit une vingtaine d'artisans d'excellence, représentant dix corps de métiers. Depuis, le carnet de commande n'a cessé de grossir. "Il faut s'adapter à notre temps, continuer à faire du beau avec les technologies d'aujourd'hui" assure-t-il.
Altare2 © France 3 / Culturebox
L'artisanat 2.0 pour sauver le patrimoine

Ces artisans poursuivent une quête de conservation d'un patrimoine artistique et oeuvrent ensemble à la restauration d'églises. 

Pierre-Marie Bernard est joaillier à Paris, un corps de métier victime de la crise économique actuelle. Grâce au site internet d'Alban, les commandes de l'international viennent sauver son affaire. "J'ai des clients qui grâce au site internet viennent de Russie ou de tous les coins de la France" raconte-t-il. 
 
Joaillier © France 3 / Culturebox
La transmission directe continue 

Transmettre sa passion et son savoir-faire, les artisans d'art ont toujours accueilli dans leurs ateliers ou sur les chantiers de construction de jeunes apprentis. Les stages et les formations avec des professionnels permettent aux particuliers d'approfondir ces 
techniques artisanales. Grâce à sa visibilité sur la toile, Altare permet aussi de susciter des envies et des vocations. 
Alban de Cacqueray donne aussi des cours à des particuliers pour transmettre son art 

Alban de Cacqueray donne aussi des cours à des particuliers pour transmettre son art 

© France 3 / Culturebox
Sculpteur sur bois ou sur pierre, joailler, ébéniste, doreur, iconographe ou encore coutelier, tous les artisans d'Altare interviennent chez des particulier et se déplacent sur tout le territoire pour restaurer le patrimoine bâti.