Prêté par le Louvre, l'Apollon de Lillebonne retrouve ses terres normandes

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 15/04/2015 à 15H01
Ce bronze de l'époque gallo-romaine fait partie des collections du Louvre

Ce bronze de l'époque gallo-romaine fait partie des collections du Louvre

© France 3/Culturebox

L'Apollon de Lillebonne a quitté pour quelques mois le Louvre pour retrouver sa terre d'origine, la Normandie. C'est ici que fut découvert ce bronze exceptionnel en 1823. Il sera donc la pièce phare d'une exposition au Musée départemental des antiquités de Rouen. "Juliobona - Lillebonne - à la lumières des découvertes antiques", est à voir jusqu'au 1er juillet 2015.

Reportage : J. Howlett / B. Rabelle / P. Derouet / S. Pierson
Grand, majestueux, doré, ce bronze datant du IIe siècle après JC est une pièce assez rare. Cette statue d'1,94 mètres de haut est l'un des plus grands bronzes datant de l'époque gallo-romaine jamais retrouvé en France. Il avait passé de nombreux siècles enfouis dans les ruines de Lillebonne (Seine-Maritime) avant d'être découvert en 1823 lors de fouilles dans ce site archéologique exceptionnel.

Car à l'époque gallo-romaine, Lillebonne connut une grande prospérité et ces fouilles apportèrent de précieux témoignages sur la vie à cette époque. Le propriétaire du terrain vendit l'Apollon à un collectionneur anglais, qui voulut, en vain, le revendre au British Museum. C'est finalement l'Etat français qui le racheta en 1853, il rejoignit alors les collections du musée du Louvre. C'est la première fois qu'il retourne sur ses terres d'origine.  
Le site antique de Villebonne où fut découvert l'Apollon en 1823

Le site antique de Villebonne où fut découvert l'Apollon en 1823

© France 3/Culturebox
Autour de cette statue et d'une magnifique mosaïque, le Musée départemental des antiquités de Rouen propose donc jusqu'au 1er juillet une exposition dédiée à la découverte de cette ancienne cité gallo-romaine et les fouilles qui y ont été menées au XIXesiècle. L'exposition se déroule en trois parties : l'une d'elle est consacrée à l'Apollon en bronze doré, une autre s'intéresse aux monuments publiques de la ville au IIe siècle après JC, la dernière partie est consacrée aux vestiges funéraires. 

Musée départemental des antiquités de Rouen
198, rue Beauvoisine, Rouen
Renseignements : 02 35 98 55 10 
Ouvert du mardi au samedi de 10h à 12h15 et de 13h30 à 17h30. Le dimanche de 14h à 18h.