Plus de 12 millions de visiteurs pour les journées du patrimoine !

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 21/09/2015 à 11H34
17 000 sites ouverts aux visiteurs

17 000 sites ouverts aux visiteurs

© France 3/Culturebox

C'est toujours un rendez-vous qui attire ! Plus de 12 millions de visiteurs ont participé ce week-end aux 32èmes Journées Européennes du patrimoine dont le thème était "Patrimoine du XXIe siècle, une histoire d'avenir". L'occasion pour le public de prendre la mesure de la richesse architecturale de ce début de siècle dans de nombreuses régions.

Reportage : B. Aparis / I. Cavaletto
Le souhait du ministère de la Culture était "d'inciter les français à porter une attention particulière aux quinze premières années de créations architecturales du XXIème siècle". En lien avec ce thème, quelques 3750 animations et ouvertures étaient organisées. A Lyon, par exemple, le public a pu visiter la tour Incity, la dernière née du quartier d'affaires de la Part-Dieu. Les 1000 salariés qui vont y travailler ne prendront possession des lieux qu'en 2016, mais la tour, qui offre un panorama formidable sur la ville, avait ouvert exceptionnellement pour l'occasion. 

 

Un visiteur au 30ème étage de la tour Incity de Lyon

Un visiteur au 30ème étage de la tour Incity de Lyon

© Philippe Juste / Photo PQR / Le Progrès

17000 sites ouverts et 26 000 animations

Au total, plus de 17.000 sites, contemporains ou historiques étaient accessibles et accompagnés de quelque 26.000 animations. Comme chaque année, les Palais de la République ont été très fréquentés. Pendant ces deux journées, 16.320 personnes ont visité le Palais Bourbon, siège de l'Assemblée nationale, et l'Hôtel de Lassay, résidence officielle de son président.

Reportage : L. Gublin / D. Wolfromm / D. Sebastien / A. Jolly / P. Evêque / L. Trieu / A. lepinay / M. Cargnino / Y. Kaddouch
Ces 32èmes Journées du patrimoine ont eu lieu alors qu'une réforme des dispositifs de sauvegarde du patrimoine est débattue à l'Assemblée, dans le cadre du projet de loi relatif à la Liberté de création. Porté par la ministre de la Culture Fleur Pellerin, ce projet de loi vise à rendre "plus compréhensibles les procédures de protection" en regroupant les différents dispositifs existants sous l'appellation de "Cité historique".