Patrimoine en danger: François Hollande à l'initiative d'une conférence mondiale

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 05/07/2016 à 15H33
Alep depuis la citadelle : vue de la vieille ville endommagée par la guerre, notamment la grande mosquée des Omeyades (3 juillet 2016)

Alep depuis la citadelle : vue de la vieille ville endommagée par la guerre, notamment la grande mosquée des Omeyades (3 juillet 2016)

© George Ourfalian / AFP

François Hollande a chargé l'ancien ministre de la Culture Jack Lang, président de l'Institut du monde arabe (IMA), de l'organisation d'une conférence internationale sur le patrimoine en danger prévue en décembre lors du l'inauguration du Louvre d'Abou-Dhabi.

"A l'occasion de l'achèvement du Louvre d'Abou Dhabi, les Emirats ont accepté d'accueillir au mois de décembre une grande conférence internationale  sur le patrimoine en danger. Jack Lang sera chargé de l'organisation" de cet "cet événement majeur", a affirmé le président de la République, en inaugurant avec le ministre des Affaires étrangère des Emirats Cheikh Abdullah Bin Zayed  Al Nahyan de nouveaux aménagements au Louvre à Paris.
 
"Notre objectif, c'est qu'en décembre la communauté internationale, les grands musées du monde, les mécènes puissent prendre des engagements concrets  et poser des actes", a-t-il ajouté.
 
François Hollande avait proposé le 26 mai, lors du G7 au Japon, la tenue de cette conférence internationale sur la protection des oeuvres d'art menacées par le terrorisme.

Susciter une "alliance mondiale pour la culture"

Il s'agit, a expliqué mardi le chef de l'État, de susciter "une alliance mondiale pour la culture, pour la paix, pour le dialogue, pour les civilisations", car "si nous voulons vaincre le terrorisme, la barbarie, nous devons le faire en recourant à la force, et c'est ce que nous avons pour notre part décidé, nous devons le faire sur le plan politique pour chercher des solutions" aux conflits, "mais nous devons le faire aussi avec une exigence  morale, intellectuelle, spirituelle, culturelle", a-t-il dit.
 
"Aux terroristes qui en Syrie ou ailleurs imposent une loi qui n'a de divine que le nom, nous résistons par la liberté, par les idées, par la culture", a ajouté François Hollande, appelant à "refuser d'assister de manière impuissante aux destructions, au pillage de trésors qui sont la marque de notre humanité face à ceux qui veulent la détruire".