Mystère sur la Grande Pyramide : des anomalies thermiques ont été détectées

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 10/11/2015 à 11H41
L'équipe internationale de scientifiques a détecté des anomalies thermiques

L'équipe internationale de scientifiques a détecté des anomalies thermiques

© France 2

Les caméras thermiques de la mission ScanPyramids viennent de livrer leurs premiers résultats : des différences importantes de température entre des blocs contigus. Pour l'instant, les scientifiques de la mission se contentent d'observer le phénomène sans pouvoir encore l'expliquer.

Reportage: M-H. Bonnot, G. Gouet, Y. Kadouch
Le 25 octobre dernier commençait ScanPyramids, une mission internationale canadienne, japonaise, française et égyptienne d'étude des pyramides à l'aide d'appareils sophistiqués comme des drones ou des caméras thermiques. Celles-ci viennent de livrer leurs premiers résultats. Ils ont été présentés officiellement hier soir sur grand écran au pied de la Grande Pyramide.

Mystérieuses zones rouges

Une ambiance elle aussi mystérieuse...

Une ambiance elle aussi mystérieuse...

© France 2
Sur ces étonnantes vidéos, on distingue très nettement des zones de couleurs différentes. Parmi les nuances de bleus correspondant à des zones froides, des zones rouges très visibles traduisent des zones plus chaudes. "Le fait qu'il y ait une différence importante de température entre un bloc et celui juste à côté de lui doit signifier quelque chose. Ce n'est pas normal" explique Clemente Ibarra, chercheur à l'université Laval de Québec (Canada).
Des taches de couleur qu'il va falloir décrypter

Des taches de couleur qu'il va falloir décrypter

© France 2
Les différences de température ne sont pas négligeables: de l'ordre de six degrés entre deux blocs contigus. Pour l'instant, les scientifiques de la mission ScanPyramide se contentent d'observer le phénomène et se refusent à en expliquer les causes. Ces différences de température pourraient laisser penser à l'existence d'une chambre secrète.