Musiciens, écrivains, intellectuels, artistes… ils nous ont quittés en 2015

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 30/12/2015 à 15H29
B. B. King en 2012.

B. B. King en 2012.

© SADAKA EDMOND/SIPA

Wolinski, Cabu, Charb, Tignous, Honoré, Bernard Maris : artistes et empêcheurs de penser en rond, ils ont été les premiers à partir, fauchés par la barbarie. En 2015, aussi, s'est envolé un jeune cinéaste de 106 ans nommé De Oliveira, un roi du blues (B.B. King), une reine de la mode (Madame Carven), un grand troubadour (Béart), un penseur engagé (Glucksmann) et tant d'autres artistes. Hommage.

Les dessinateurs

Ils sont les premiers à partir en cette année 2015, le 7 janvier, dans les attentats contre Charlie-Hebbo. De grands artistes, certains d'entre d'eux sont les vrais pères du dessin satirique français tel qu'on le pratique, formateurs de générations entières d'artistes de la vignette : Cabu (76 ans), Honoré (73 ans), Wolinski (80 ans), Charb (47 ans), Tignous (57 ans). Ajoutons, parmi les dessinateurs partis en 2015, le légendaire auteur de mangas Shigeru Mizuki (93 ans), primé à Angoulême, et connu tant pour ses fantômes et monstres inspirés du folklore que pour ses récits des horreurs de la Seconde guerre mondiale.

Les intellectuels, grandes plumes

En 2015 plusieurs grandes plumes s'en sont allées. Qui ont sans cesse cherché à connaître, à faire savoir (et le plus clairement possible), et à s'engager dans la cité. Bernard Maris (68 ans), assassiné lui aussi au siège du journal Charlie Hebdo, était de ceux-là. Economiste iconoclaste, pédagogue hors pair, sachant écrire et parler simple, auteur par exemple d'une "Lettre ouverte aux gourous de l'économie qui nous prennent pour des imbéciles"… 
André Glucksmann avec Jean-Paul Sartre et Raymond Aron en 1979.

André Glucksmann avec Jean-Paul Sartre et Raymond Aron en 1979.

© PIERRE GUILLAUD / AFP

Brillant intellectuel et de tout temps engagé, l'est aussi André Glucksmann, mort à 78 ans. Ancien "nouveau philosophe", irréductible militant des droits de l'homme et contre toute forme d'autoritarisme. Grand homme d'engagement aussi, Jean Lacouture (94 ans), journaliste d'abord, puis écrivain et surtout biographe de certaines des grandes figures du XXe siècle comme De Gaulle, Mitterrand ou Hô Chi Minh. Et puis citons Eric Rouleau (89 ans), journaliste devenu diplomate et spécialiste du Proche-Orient, Claude Cabanes (79 ans), qui fut plus de quinze ans rédacteur en chef de L'Humanité, le résistant et historien Jean-Louis Crémieux-Brilhac (98 ans) et l'académicien René Girard (91 ans), anthropologue et philosophe chrétien, longtemps professeur aux Etats-Unis, à l'Université de Stanford. Penseur et essayiste était aussi Jean-Marie Pelt (82 ans), biologiste, pharmacien et botaniste, figure de l'écologie (notamment dans sa ville de Metz), et écrivain prolifique - il a publié près d'une soixantaine de livres. 
 

Littérature

En 2015, la littérature était en deuil de bon nombre de ses éditeurs : François Maspero (83 ans), tout à la fois, écrivain, journaliste, traducteur, libraire et donc aussi éditeur (les éditions Maspero, très engagées) ; Claude Durand (76 ans), lui aussi écrivain, traducteur, grand éditeur, à la tête de Fayard pendant 30 ans ; Pierre Drachline, éditeur (Le Cherche-Midi) et écrivain (67 ans) ; le poète et photographe Denis Roche, fondateur de la collection "Fiction & Cie" au Seuil, mort à 77 ans. Et encore d'autres écrivains français : Jean Joubert (87 ans), prix Renaudot 1975, et Christine Arnoty (84 ans).

De grands noms de la littérature étrangère sont à regretter : le célèbre écrivain égyptien Gamal al-Ghitani (70 ans), auteur d'une œuvre prolifique et disciple de Naguib Mahfouz ; l'écrivain japonais Akiyuki Nosaka (85 ans) auteur de "La tombe des lucioles", récit en partie inspiré de sa vie, adapté en film d'animation ; L'écrivain allemand et prix Nobel de littérature Günter Grassconscience morale de gauche de l'Allemagne d'après-guerre, a disparu, quant à lui, à 87 ans. William McIlvanney (79 ans), le "parrain" du "tartan noir", du nom de ce courant littéraire faisant se croiser les traditions littéraires écossaises et le roman noir ; Yachar Kemal (92 ans), l'auteur de la saga des "Mèmed le mince", figure incontournable de la littérature turque, traduit dans le monde entier et plusieurs fois cité comme pouvant obtenir le prix Nobel ; James Salter (90 ans), auteur notamment de "Un sport et un passe-temps" et de "Un bonheur parfait" ; et enfin le suédois Henning Mankell, père du célèbre commissaire Kurt Wallander qui incarnait une vision désabusée de la social-démocratie scandinave, est décédé à 67 ans.

Photographie

Est mort également, le 13 décembre, le photographe qui a réalisé le célèbre cliché des écrivains du Nouveau Roman, tous debout posant sur le perron des Editions Minuit, dirigées par Jérôme Lindon en 1956 : c'était l'italien Mario Dondero, mort à 87 ans.


Mode

Le monde de la mode perdait le 8 juin la doyenne de la haute couture française, Marie-Louise Carven, âgée de 105 ans, référence s'il en était, fondatrice de la maison Carven. Sans oublier Maria Luisa Poumaillou (61 ans), figure de la mode et dénicheuse de talents, avait contribué à faire émerger de nombreux créateurs influents, tels que Martin Magiela et Alexander McQueen.


Musique  

Un grand nom du monde symphonique s'en est allé le 19 décembre : le chef d'orchestre allemand Kurt Masur, âgé de 88 ans, qui fut à la tête notamment du Philharmonique de New York, où il avait succédé à Zubin Mehta, de l'Orchestre National de France et de l'orchestre philharmonique de Londres. Le blues a perdu une légende, le mot n'est pas trop fort le concernant : B. B. King. De son vrai nom Riley B. King, B. B. King pour Blues Boy King, né dans le Mississippi en 1925, il était considéré comme l'un des plus grands guitaristes de l'histoire. Egalement compositeur et chanteur, surnommé le "Roi du blues", il est mort à 89 ans. On parle également de figure légendaire, du jazz et du R&B, pour Allen Toussaint, pianiste, chanteur, compositeur américain mort à 77 ans. Parmi ses succès, "Ruler of my heart", "Lipstick traces (on a cigarette)", "Southern Nights" et "Get out Of My Life Woman". Autre nom incontournable du jazz : Ornette Coleman, saxophoniste et compositeur, précurseur du free jazz, décédé à 85 ans. Il y a quelques jours à peine, le rock perdait l'un des pionniers du heavy metal, immense showman, Lemmy Kilmister, fondateur des Motörhead, mort d'un cancer à 70 ans.


La chanson

La chanson française regrettera certains de ses grands interprètes : Guy Béart (85 ans), le "troubadour", injustement oublié souvent, auteur notamment de "L'eau vive", chantée par des générations d'enfants. Leny Escudero (82 ans), chanteur et compositeur engagé, Henriette Ragon de son vrai nom, connue comme Patachou (96 ans), chanteuse à la tête d'un célèbre cabaret parisien à Montmartre, Richard Anthony (77 ans), idole yéyé des années 1960. Le chanteur grec Demis Roussos est mort le 25 janvier à Athènes : il avait chanté "Rain and Tears" dans les années 60 avec son groupe "Aphrodite's Child", avant de débuter une carrière solo dans les années 70 et de connaître plusieurs succès dont "Quand je t'aime" en 1987. L'Italie de son côté pleurait quelques jours plus tôt le chanteur-compositeur Pino Daniele, décédé à 59 ans : l'homme avait inventé dans les années 1970 le rock chanté en langue napolitaine, mâtiné de blues et de jazz.


Théâtre et cinéma

Fin novembre, un grand du théâtre s'en est allé à 67 ans : Luc Bondy, metteur en scène et directeur du Théâtre de l'Odéon. En 45 ans, Luc Bondy aura mis en scène plus de 70 pièces et 16 opéras sur  toutes les grandes scènes d'Europe, adaptant aussi bien Gombrowicz, Botho Strauss, Shakespeare, Tchekhov que Molière, Marivaux dont il se disait "addict" et l'auteure contemporaine Yasmina Reza. Le réalisateur Francesco Rosi, grand maître du cinéma italien, auteur entre autres de "L'Affaire Mattei" (Grand Prix du festival de Cannes en 1972), est décédé à Rome à l'âge de 92 ans. Autre figure incontournable du cinéma européen : le portugais Manoel de Oliveira, alors doyen des cinéastes mondiaux en activité, est décédé à 106 ans. En hommage à cette "fierté nationale", un deuil de deux jours a été décrété au Portugal et de trois jours dans sa ville natale de Porto. 
Manoel de Oliveira à Cannes en 2008.

Manoel de Oliveira à Cannes en 2008.

© VALERY HACHE / AFP
L'an passé, le réalisateur de "Non, ou la vaine gloire de commander" tournait encore. Durant sa carrière, Manoel de Oliveira a tourné plus de 50 longs métrages de fiction et documentaires, réalisant l'ensemble de son œuvre après 60 ans (!). René Vautier (86 ans) aussi s'en est allé, un cinéaste engagé et anticolonialiste, réalisateur d'un des films majeurs sur la guerre d'Algérie : "Avoir 20 ans dans les Aurès". La réalisatrice franco-islandaise Solveig Anspach est décédée à 54 ans, et la très grande cinéaste belge Chantal Ackerman s'est donné la mort le 5 octobre à 65 ans. Parmi les principaux films : "Jeanne Dielman, 23, quai du Commerce, 1080 Bruxelles" avec Delphine Seyrig, son premier grand film et sans doute le plus connu, avec la comédie musicale "Golden Eighties", "Un divan à New York" et "La Captive". Est partie aussi Nina Companeez (77 ans), réalisatrice des "Dames de la côte" et de "Faustine et le bel été". En octobre est décédée la star des années 1950, la grande comédienne populaire Danièle Delorme (89 ans) : elle avait joué chez Marc Allégret, Henri-Georges Clouzot ou Julien Duvivier et s'était illustrée dans des rôles d'héroïnes fragiles. "Petite gueule marrante", disait d'elle la romancière Colette. Partie aussi, à 80 ans, la comédienne et humoriste Sylvie Joly, atteinte de la maladie de Parkinson depuis plusieurs années. Sylvie Joly s'était démarquée par un humour féroce, notamment dans ses rôles de grande bourgeoise ridicule. En juillet partait Omar Sharif, l'acteur mythique de "Lawrence d'Arabie" et du "Docteur Jivago". L'acteur britannique Christopher Lee, célèbre pour avoir incarné les rôles de Dracula et de Saroumane dans la saga Le Seigneur des anneaux, est mort quant à lui à 93 ans. Sans oublier l'actrice suédoise Anita Ekberg, icône de "La Dolce Vita". 

A la télévision, ils ont tous deux été très célèbres : l'acteur britannique Patrick Macnee (âgé de 93 ans), star de la série "Chapeau melon et bottes de cuir", et Roger Hanin (89 ans), Navarro pour beaucoup, mais également comédien de théâtre et de cinéma (notamment dans les films d'Alexandre Arcady), et beau-frère de François Mitterrand.