Musée palestinien : coup d'envoi du chantier

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 11/04/2013 à 20H04
Pose de la  première pierre du musée palestinien situé dans le quartier de Bir Zeit à Ramallah, le 11 avril 2013.

Pose de la  première pierre du musée palestinien situé dans le quartier de Bir Zeit à Ramallah, le 11 avril 2013.

© Abbas Momani - AFP

Des dirigeants palestiniens ont posé jeudi la première pierre d'un musée "transnational" dédié à la culture, l'histoire et la société de la Palestine, conçu pour les Palestiniens des Territoires et d'Israël mais aussi de la diaspora, via le numérique.

"Transcender toutes les frontières"
Situé à Bir Zeit près de Ramallah en Cisjordanie, le "Palestinian Museum" reliera "tous les Palestiniens, où qu'ils se trouvent, avec une précieuse
source d'information sur la Palestine et son histoire", ont expliqué les organisateurs. Ces derniers ont insisté sur sa dimension "électronique" avec l'objectif de toucher la diaspora.

Pour la première fois, un musée moderne présentera les narratifs des Palestiniens, via des expositions d'objets et documents historiques, en combinant l'art visuel, la recherche scientifique et les programmes éducatifs, le concret et le virtuel, ont-ils précisé.

"Ce sera davantage qu'un bâtiment traditionnel avec des vestiges archéologiques. Nous avons comme ambition une institution qui transcendera toutes les frontières, géographiques et politiques", a expliqué aux journalistes le directeur du projet, Omar Al-Qattan.

Financé par une ONG indépendante
Le coût de cet établissement de 40.000 m2, érigé près de l'université de Bir Zeit et dont la première phase de construction devrait être achevée à l'automne 2014, est évalué à 20 millions de dollars (15,25 M EUR).

Conçu par un cabinet d'architecture basé à Dublin, il sera financé par la Welfare Association, une ONG caritative indépendante fondée par des entrepreneurs palestiniens.

La ministre palestinienne de la Culture Siham Barghouti a souligné "l'importance du lien entre la mémoire et l'histoire palestiniennes, et du maintien des contacts avec les Palestiniens partout dans le monde".