Musée de l’Homme : visite des réserves avant ouverture

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 30/09/2015 à 12H40
Des squelettes soigneusement rangés

Des squelettes soigneusement rangés

© France 3

Le musée de la Place du Trocadéro à Paris présentera au public les trésors de ses collections dans un espace muséographique de 16.000 m² de surface, repensé, plus moderne et aéré. En attendant l'ouverture le 17 octobre, petite plongée dans les réserves.

Reportage : M. Berrurier, Y. Bodin, S. Auvray et N. Aibar
Depuis 1937, date de sa création, le Musée de l’Homme entrepose des trésors relatifs à l’histoire de l’espèce humaine. Il possède en particulier plus de 30.000 vestiges humains provenant d’anciens cimetières ou rapportés d’expéditions scientifiques.
30.000 restes humains stockés dans les réserves

30.000 restes humains stockés dans les réserves

© France 3
Il y a six ans, des travaux ont été entrepris. Ils viennent de se terminer. A partir du 17 octobre, le public pourra découvrir un nouveau musée de l’Homme de 16.000 m² de surface. Si de l’extérieur rien ne change, c’est à l’intérieur que la nouveauté sera visible. "La muséographie est complètement nouvelle, moderne, surprenante commente Cécile Aufaure, directrice du Projet de rénovation du Musée, avec des choses qu’on ne voyait pas du tout avant. Ce qui offre une nouvelle perspective sur cette histoire de l’évolution de l’Homme".
Des trésors de l'histoire de l'Homme entreposés depuis 1937 © France 3
En se promenant dans les réserves, on peut être surpris par ces cohortes de squelettes ou de crânes, une des plus belles collections au monde qui retrace l’histoire de l’Homme. "Ces collections constituées depuis le XIXe siècle continuent toujours à être des supports pour la recherche. Le musée de l’Homme est autant une institution de recherche qu’un musée qui présente des collections au public", explique Michel Guiraud, directeur des collections du musée national d'Histoire Naturelle.
Les crânes de Descartes (à gauche) et de l'Homme de Néanderthal

Les crânes de Descartes (à gauche) et de l'Homme de Néanderthal

© France 3
Dans les réserves, une chambre forte avec des coffres à combinaison secrète. Y sont conservés les restes de quelques "stars de la préhistoire", comme l’homme de Néanderthal ou de Cromagnon, vieux de 28.000 ans, à l’origine de tous les êtres humains qui peuplent la planète.

Ils côtoient d’autres personnalités connues comme Descartes. "Quand on compare les deux crânes, fait remarquer Michel Guiraud, ce sont les mêmes, ils ont les mêmes caractéristiques.

Le musée ouvrira ses portes le 17 octobre.