"Lieux Saints Partagés" : le MuCEM déconstruit les préjugés religieux

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 28/04/2015 à 16H44
Une installation de l'exposition © BERTRAND LANGLOIS / AFP

Chrétiens, Juifs, Musulmans, des monothéistes que l'on oppose souvent dans l'actualité méditerranéenne, alors que les points communs sont nombreux dans leur histoire. Dans une nouvelle exposition qui s'ouvre ce mercredi au MuCEM à Marseille, les idées reçues sont balayées.

Des prophètes communs, une Marie musulmane et chrétienne, des dizaines de lieux religieux partagés. Ce qui unit les trois religions monothéistes en Méditerrannée est fort, alors que la question des identités religieuses reste sensible.

Le MuCEM a décidé au travers de sa nouvelle exposition baptisée "Lieux Saints Partagés" de bousculer les certitudes, de déconstruire les préjuger, et de nous interroger sur ce que nous partageons. Pour cela, 400 installations et objets sont présentés, autant de preuves d'union, de passé commun, de tolérance et de respect.

Sans occulter les conflits actuels, il s'agit de se poser un instant, de remettre en perspective, de s'interroger. 
Visuel de l'exposition

Visuel de l'exposition

© MUCEM
L'exposition se divise en quatre espaces, "Prophètes communs, lieux associés", "Marie la chrétienne, Marie la musulmane", "A la rencontre des Saints", "Témoins et passeurs". Voici quelques exemples de faits mis en lumière :

- Les chrétiens d’Orient prient en arabe et appellent Dieu Allah.
- Jésus est l’un des plus grands prophètes de l'Islam. 
- Chaque année, le 23 avril, près de 100 0000 musulmans se rendent en pèlerinage dans un monastère chrétien de l'île des Princes au large d'Istanbul.
- À Djerba, en Tunisie, juifs et musulmans fréquentent la synagogue de la Ghriba et se déchaussent en y entrant.  

L'exposition s'annonce passionnante et a déjà convaincu les journalistes qui ont pu la visiter.

Le reportage de Sylvie Depierre, Ludovic Moreau, Elia Pirosa :

"Lieux Saints Partagés", MUCEM, Marseille, du 29 avril au 31 août 2015.