Les toiles rescapées de l'incendie du Parlement de Bretagne exposées à Rennes

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 14/03/2016 à 12H14
Les toiles rescapées de l'incendie du Parlement de Bretagne exposées à Rennes

Les toiles rescapées de l'incendie du Parlement de Bretagne exposées à Rennes

© France3/Culturebox

Dans la nuit du 5 février 1994, l’un des plus vieux monuments de Rennes s'abime sous les crépitements des flammes. A l’intérieur, des toiles très anciennes seront sauvées et envoyées à un service de restauration parisien qui brûlera à son tour trois ans plus tard. Aujourd’hui, les "rescapées" sont exposées au Musée des Beaux-Arts de Rennes jusqu'au 7 mai 2016.

En 1994, face à la concurrence des autres pays européens et une baisse du prix du poisson, des marins pêcheurs manifestent. Cette émeute se termine en un incendie qui détruit le Palais du Parlement de Bretagne à Rennes. Vingt tapisseries seront envoyées à Paris dans le but d’être restaurées. En 1997, ces dernières seront de nouveau anéanties dans l'incendie de cet entrepôt...

Reportage : R. Bendayan / C. Astruc / D. Frasez    


Les "survivantes" 

Aujourd'hui, il ne reste que dix toiles qui sont exposées au Musée des Beaux-Arts de Rennes : "Les cartons peints ou les modèles qui ont servis à faire ces tapisseries sont de grands tableaux. Ils n’étaient pas visibles puisqu’ils ont été, au fur et à mesure du temps, roulés, et se trouvaient dans différents dépôts, réserves, greniers et arènes. Les incidents et destructions successives ont suscité de nouveau un vif intérêt pour les oeuvres rescapées. Depuis, un travail de recomposition a été mis en place et a fait naître cette exposition", explique Guillaume Kazerouni, responsable des collections.
 

Une toile qui tisse l'Histoire

L'exposition est réservée à deux tentures de tapisseries restaurées par la manufacture des Gobelins. Vingt-deux ans après l’incendie, les toiles s’offrent une seconde jeunesse avant de retourner au sein du Parlement de Bretagne. Un seule tapisserie sur quatre détruites pendant l’incendie de 1997 a été sauvegardée. La survivante illustre "Le Combat des Trente" (1351) et raconte la "Guerre de Successions de Bretagne" : l'un des épisodes les plus célèbres de ce terrible massacre.