Les secrets du château d'Amboise : passage des monarques, marque d'éternité

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 11/06/2013 à 12H26
Le château d'Amboise près de Tours

Le château d'Amboise près de Tours

© EURASIA PRESS / PHOTONONSTOP

Avec la restauration de ses remparts achevée en 2012, le château d'Amboise affiche un nouveau visage et surplombe la vallée de la Loire avec majesté. Ce trésor de la Renaissance, qui a vu passé les plus grands monarques de Louis XI à Louis-Philippe, et même Léonard de Vinci, n'a jamais cessé d'évoluer au cours des siècles, s'adaptant au goût de ses hôtes prestigieux. Découvrez ce lieu d'éternité.

Le château royal d'Amboise était d'emblée prédestiné à devenir un haut lieu de notre histoire nationale. En 503, Clovis, le premier roi des Francs, rencontre à Amboise Alaric, le roi des Wisigoths. Mais il faudra attendre 1431, à la suite d'une intrigue de la maison d'Amboise-Chaumont, pour que le domaine passe aux mains des rois de France, en la personne de Charles VII.

D'abord forteresse médiévale bâti sur un éperon rocheux, le château va subir de nombreuses modifications et ajouts, devenant rapidement une merveille gothique aux tours ciselées. Moins connu que son cousin le château de Chambord, il recèle mille secrets et n'en est pas moins prestigieux, attirant chaque année près de 100 000 visiteurs. 

Reportage de S. Broomberg, M. Troadec, M. Benito, E. Brouillard, O. Pergament  
Depuis François Ier, seul 1/5e du site à résister au temps et à l'histoire. Reste une vue exceptionnelle avec un panorama de près de 60 km sur la vallée de la Loire, de somptueux jardins, et des "vestiges" de ces temps anciens où les rois de France faisaient rayonner leur aura dans le monde entier. 

Des hôtes illustres  
C'est sous Louis XI, au début du XVe siècle que des hôtes royaux investissent pour la première fois le château d'Amboise, le roi y installant la reine et le Dauphin de France alors qu'il choisit comme demeure principal le château de Plessis-lès-Tours. Mais c'est sous Charles VIII, né en 1470 à Amboise, que le château va subir un lifting radical. Charles, qui y séjourna un long moment avec son épouse Anne de Bretagne, transforme cette ancienne place-forte médiévale en un somptueux palais gothique. François Ier apporte de nouvelles extensions pour loger les 10 000 personnes de sa Cour lors de ses séjours à Amboise. 

Catherine de Médicis 
C'est grâce à Catherine de Médicis, la femme d'Henri II, sacré en 1547, que le château prend une nouvelle dimension, cette dernière introduisant au coeur du château un art de vivre à l'italienne. Amboise devient ainsi le premier château Renaissance de la vallée de la Loire. Malheureusement, au XVIIe et XVIIIe siècle, après un sanglant épisode lié à la lutte des partisans du prince de Condé contre la politique répressive des Guise à l'égard des protestants (où les conjurés sont pendus au balcon du château), le site perd de son prestige et ne consiste bienôt plus qu'en simple étape pour les rois Bourbons. Louis XIII  et Louis XIV y ont plusieurs fois séjourné, ce dernier allant jusqu'à y faire enfermer le surintendant des finances en disgrâce, Nicolas Fouquet. Il sera enfermé dans un cachot du château du 4 au 16 décembre 1661 et son passage à Amboise sera même l'objet d'un pélerinage de son ami Jean de la Fontaine, venu au château en 1663. 
Le château d'Amboise / Vue du ciel

Le château d'Amboise / Vue du ciel

© LIONEL LOURDEL / PHOTONONSTOP
Le renouveau de la Restauration  
A la Restauration, Louis-Philippe d'Orléans se prend d'affection pour le lieu et le réaménage au goût du temps. Il y a encore de nombreuses traces, en particulier au niveau du mobilier, dans le logis du roi. C'est d'ailleurs sous son règne que débute la conquête de l'Algérie, et qu'un certain Abd el-Kader, chef politique emblèmatique de la résistance algérienne, est assigné à résidence au château d'Amboise avec sa famille durant quatre ans, de 1848 à 1852. Il sera libéré par Louis-Napoléon Bonaparte en personne. On retient de cette période de détention la création d'un somptueux jardin de méditation et de contemplation qui révèlent les influences culturelles méditerranéennes de l'émir. 

Le château d'Amboise est bien de ces lieux d'éternité qu'il faut avoir contemplé au moins une fois dans sa vie. Si vous passez du côté des château de la Loire, on vous conseille vivement de prendre le temps de visiter celui-ci, vraiment unique en son genre. Le grand Léonard de Vinci a d'ailleurs choisi d'y reposer à jamais, lui qui a passé les trois dernières années de sa vie à arpenter les jardins luxuriants du site.