Les pianos Pleyel vont être vendus

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 12/11/2012 à 17H55
Un piano signé Pleyel

Un piano signé Pleyel

© Michael Esdourrubailh/ MAXPPP

La Manufacture Pleyel, la dernière manufacture de pianos en France, devrait être cédée prochainement, a annoncé lundi son propriétaire Hubert Martigny, cofondateur d'Altran et propriétaire de l'entreprise depuis 2000.

Si le nom du repreneur n'a pas été dévoilé, Hubert Martigny a assuré que "normalement, il n'y aura pas de changement de stratégie". Il a ajouté qu'un accord était proche mais "tout n'est pas arrêté".

La société a obtenu le label "Entreprise du patrimoine vivant" en 2008
Pleyel, créé en 1807, est le plus ancien facteur de pianos encore en activité dans le monde. Sous l'impulsion d'Hubert Martigny et d'Arnaud Marion, qui était à l'origine "manager de crise", la Manufacture a changé de stratégie durant la dernière décennie.

Si les Chinois et les Coréens proposent des pianos à partir de 2.000 euros et vendent 80% de ces instruments de musique dans le monde, la quinzaine d'artisans de l'entreprise produisent 25 pianos par an de très haute gamme, en collaboration avec des designers reconnus, comme par exemple l'artiste Hilton McConnico. Un piano de cet artiste est ainsi facturé 95.000 euros. "Il y aura peut-être la recherche d'un piano un peu moins élitiste, qui pourrait trouver un autre public", a précisé M. Martigny.