Les nouvelles ambitions du Château de Chambord

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 13/05/2014 à 16H27
Chambord en quête de renaissance

Chambord en quête de renaissance

© ESCUDERO PATRICK / HEMIS.FR

Un million et demi de visiteurs franchissent chaque année les grilles du Domaine de Chambord. Mais seulement la moitié d’entre eux visite le château. Un manque à gagner important alors que l’Etat annonce une baisse des subventions. La direction a donc engagé un plan stratégique visant à attirer de nouveaux mécènes et à améliorer l’accueil du public. La renaissance de Chambord est en marche

Reportage : C.Sinz,T.Breton, C.Ferron
Chef d’œuvre de la renaissance édifié entre 1519 et 1547 à la demande de François 1er, Chambord est l’emblème de la Renaissance française à travers le monde. Un joyau qui coute très cher à entretenir. Alors face à la baisse annoncée des subventions versées par l’Etat, Jean d’Haussonville, le directeur de l’établissement public qui gère Chambord, a entrepris de trouver de nouveaux financements.

De l’argent pour payer les nécessaires travaux d’entretien et de rénovation du château, des dépendances (une cinquantaines de bâtiments) et des 5440 hectares du domaine. Objectif tendre vers l'autofinancement en matière d'exploitation, à l'instar de Versailles.
Le célèbre escalier à double révolution

Le célèbre escalier à double révolution

© SUDRES JEAN-DANIEL / HEMIS.FR
 
Trouver de nouveaux mécènes
Le groupe de BTP Colas, GDF-Suez ou encore le célèbre domaine bordelais « Château Talbot » figurent parmi les mécènes de Chambord. Des entreprises qui pour ces dons bénéficient de crédits d’impôt et peuvent en retour profiter du cadre exceptionnel et prestigieux de Chambord pour organiser des évènements pour leur clients ou leurs salariés.

Et les travaux ne manquent pas cette année le domaine cherche 10 millions d’euros pour financer la restauration de la place Saint Louis par où arrivent les visiteurs et la création d’une maison d’accueil, mais aussi la restitution des jardins à la française, la création d’une grande promenade ou la restauration des appartements de François 1er
La chambre de François 1er

La chambre de François 1er

© A.J.CASSAIGNE / PHOTONONSTOP
 
Attirer plus de visiteurs et les retenir
La moitié des visiteurs qui franchissent les grilles du domaine se contentent d’une photo avant de repartir aussi vite vers d’autres châteaux. Chambord est souvent la première étape pour les touristes étrangers qui au départ de la Paris vont ainsi « visiter » 3 ou 4 châteaux de la Loire en une journée.

Le défi pour la direction c’est de faire en sorte qu’ils soient plus nombreux à découvrir le château et à dépenser de l'argent dans les commerces du domaine. Objectif : un million de visiteurs. Pour l'atteindre le plan stratégique a prévu d’améliorer les conditions d’accueil en revoyant totalement l’offre de restauration et en augmentant les capacités hôtelières pour faire de Chambord une destination à part entière. 
Vue aérienne du château

Vue aérienne du château

© LIONEL LOURDEL / PHOTONONSTOP
Enfin Chambord va également poursuivre le développement son offre culturelle entamé il y a quelques années avec des expositions temporaires ou son festival de musique classique. La 4ème édition se déroulera du 4 au 19 juillet prochain.