Les Milandes, le château de Joséphine Baker, accueille 100 000 visiteurs par an

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 07/09/2015 à 15H39
Le château des Milandes, la demeure familiale de Joséphine Baker pendant plus de 20 ans

Le château des Milandes, la demeure familiale de Joséphine Baker pendant plus de 20 ans

© Lionel Lourdel / Photononstop

Il y a 40 ans, en 1975, disparaissait Joséphine Baker. A cette occasion, de nombreux visiteurs iront sans doute lui rendre hommage au château des Milandes, en Dordogne, où elle vécut durant plus de 20 ans avec ses 12 enfants adoptifs. Labellisée "Maison des Illustres" en 2012, la demeure est aujourd'hui aménagée en musée consacré à la carrière et à la vie de la célèbre artiste de music hall.

Reportage : Marie BERRURIER et Noé SALEM
En 1947, lorsqu'elle achète le château des Milandes, sur la commune de Castelnaud-la-Chapelle, dans le Périgord, Joséphine Baker est une star de renommée mondiale. Cette année-là, elle épouse le chef d'orchestre Jo Bouillon dans la chapelle du château. Tous deux partagent le même idéal de fonder un "village du monde", "capitale de la fraternité universelle". Un rêve qu'ils vont réaliser en adoptant 12 enfants de nationalités et de religions différentes et en leur offrant la vie de château.

La vie de château

Cette « tribu arc-en-ciel » vit une enfance heureuse dans la superbe demeure autour de laquelle l’ex-vedette de la Revue Nègre aménage un vaste complexe touristique composé d’une ferme, d’un parc de loisirs et d’un théâtre qui attire les foules. D'origine finlandaise, coréenne, japonaise, colombienne ou encore africaine, les enfants sont choyés par une nurse et des parents aimants et attentionnés. Ils fréquentent l’école de Castelnaud mais un précepteur leur enseigne également la culture de leurs pays respectifs.
Joséphine Baker, son mari Jo Bouillon et une partie de leur "tribu arc-en-ciel"

Joséphine Baker, son mari Jo Bouillon et une partie de leur "tribu arc-en-ciel"

© UPI / AFP

En août 1961, c’est dans le parc du château des Milandes que Joséphine Baker est décorée de la Légion d’Honneur. Une distinction qui s’ajoute à la Croix de guerre, la Croix de la Libération et la médaille de la Résistance, en hommage à sa conduite héroïque durant la seconde guerre mondiale.

Malheureusement, la vie paisible de la joyeuse tribu cède la place à une période sombre. Habituée aux dépenses fastueuses et abusée par bon nombre d'individus peu scrupuleux, Joséphine Baker accumule les dettes et elle est quasiment ruinée. Son mari, Jo Bouillon, la quitte et part s'installer en Argentine.

La descente aux enfers

En 1964, l'artiste lance un appel pour sauver sa propriété périgourdine, mise aux enchères. Grâce notamment à l'intervention de Brigitte Bardot, la vente est repoussée mais la situation va encore s'aggraver. Quatre ans plus tard, en 1968, le château est bel et bien vendu pour une bouchée de pain. Le nouveau propriétaire investit les lieux alors que Joséphine est en tournée. Elle revient et décide de faire le siège du château en se barricadant dans la cuisine. Elle en sera finalement expulsée et, très affaiblie, elle est hospitalisée à Périgueux.
Joséphine Baker, hospitalisée à Périgueux en mars 1969

Joséphine Baker, hospitalisée à Périgueux en mars 1969

© UPI / AFP
A 62 ans, Joséphine Baker s'installe à Roquebrune, sur la Côte d'Azur, avec l'aide de la princesse Grace de Monaco. A l'âge de 68 ans, en 1974, elle fait un come-back sur scène pour tenter de rembourses ses dettes, mais le succès sera de courte durée. Le 10 avril 1975, elle est retrouvée inanimée dans son appartement parisien. Elle meurt le lendemain, à l'âge de 69 ans, des suites d'une hémorragie cérébrale. Elle est inhumée à Monaco le 15 avril 1975.

Le château des souvenirs

En 2001, le château des Milandes est racheté par la famille de Labarre qui souhaite remettre à l'honneur l'ancienne propriétaire des lieux. Elle acquiert des meubles et différents objets ayant appartenu à Joséphine Baker, parmi lesquels sa fameuse ceinture de bananes. Le château est aménagé en musée et retrace les différentes étapes de la vie de l’'artiste : son enfance pauvre aux Etats-Unis, ses années de gloire au music-hall, son combat dans la Résistance, sa lutte contre le racisme et sa fameuse famille "arc-en-ciel". Aujourd'hui, le musée accueille en moyenne 100 000 visiteurs par an.

Château des Milandes 
24250 Castelnaud-La-Chapelle
Tél. 05 53 59 31 21


Horaires d'ouverture :
Avril : 10h à 18h30
Mai : 10h à 18h30
Juin : 10h à 19h
Juillet (du 1er au 11) : 10h à 19h
Juillet (du 12 au 31) : 9h30 à 19h30
Août : 9h30 à 19h30
Septembre : 10h à 19h
Octobre : 10h à 18h15
Novembre (1er au 11 novembre) : 10h à 18h.