Les mausolées de la plus grande mosquée de Tombouctou ont été détruits

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 10/07/2012 à 12H45
MALI, Tombouctou : MALI, Timbuktu : The Great Mosque of Djingareyber in 2005. This mosque is listed as World Heritage by UNESCO and is the largest in Timbuktu. The mosque which holds holy's mausoleums is threatened by islamists of Ansar Dine. They began destroying similar religious sites on June 30, 2012. PHOTO : CITIZENSIDE / ARCHIDUC

MALI, Tombouctou : MALI, Timbuktu : The Great Mosque of Djingareyber in 2005. This mosque is listed as World Heritage by UNESCO and is the largest in Timbuktu. The mosque which holds holy's mausoleums is threatened by islamists of Ansar Dine. They began destroying similar religious sites on June 30, 2012. PHOTO : CITIZENSIDE / ARCHIDUC

© CITIZENSIDE.COM

Les islamistes qui contrôlent Tombouctou ont poursuivi la destruction de lieux de cultes mardi. Selon des témoins, ils ont « totalement » rasé deux mausolées en terre de la plus grande mosquée de la ville, classée patrimoine mondial en péril par l’Unesco. Ils ont promis de détruire tous ceux de la région

Armés de haches, de pioches et burins, les hommes du groupe armé Ansar al-Dine (les défenseurs de la religion), maîtres de la ville du nord du Mali depuis mars, se sont acharnés contre deux mausolées de la mosquée de Djingareyber. Il s’agit d’une des trois principales mosquées de Tombouctou.

Selon un témoin cité par l’AFP, les islamistes ont demandé à une équipe de la chaîne qatarie Al-Jazira « de filmer la scène »

« Dieu ne va jamais leur pardonner ça », dit un habitant de Tombouctou
Les 1er et 2 juillet, Ansar al-Dine avait déjà détruit sept des seize mausolées de Tombouctou et brisé la porte sacrée de la mosquée Sidi Yahia, provoquant l'indignation au Mali et à l'étranger. Les destructions avaient été  interrompues, mais les islamistes avaient promis qu'elles reprendraient.

En fin de matinée, un témoin a déclaré: "C'est terminé, les deux  mausolées ont été détruits. Les islamistes ont tout cassé, il n'y a plus rien. C'est triste! Ils ont commis un crime." Un autre habitant a dit avoir vu "des gens pleurer", ajoutant: "Dieu ne va  jamais leur pardonner ça."

Un proche du porte-parole d'Ansar al-Dine à Tombouctou a déclaré mardi à l'AFP  que "désormais, dès que les étrangers vont parler de Tombouctou", les  islamistes s'attaqueront à tout ce qu'on appelle "patrimoine mondial".

« Nous allons tout détruire », disent les islamistes
"Il n'y a pas de patrimoine mondial. Ca n'existe pas. C'est pour nous les musulmans. Les infidèles ne doivent pas se mêler de nos affaires", a pour sa part affirmé un djihadiste tunisien se présentant comme Ahmed, membre  du "comité média" des islamistes dans le nord du Mali.

"Nous allons tout détruire, même si les mausolées sont à l'intérieur des mosquées, et après nous allons détruire les mausolées qui sont dans la région  de Tombouctou", a-t-il affirmé. D'autres mausolées sont notamment situés à  Araouane et Gassra-Cheick, deux localités de la région de Tombouctou.