Les lions de l'Alhambra de retour au palais

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 20/12/2011 à 14H14
Le premier lion a été replacé dans le palais de l'Alhambra le 19 décembre

Le premier lion a été replacé dans le palais de l'Alhambra le 19 décembre

© Jorge Guerrero / AFP

Délicatement, le premier des douze lions de marbre du célèbre palais de l'Alhambra de Grenade a été replacé au cœur de la cour où il trônait depuis des siècles. Ce joyau de l'art islamique sera rouvert au public au printemps.

"C'est un évènement historique", a lancé Paulino Plata, le conseiller culturel du gouvernement régional andalou, tandis que les techniciens chargés de sa restauration déposaient minutieusement le lion numéro 8 à son emplacement d'origine.

Entourée d'une galerie de colonnes de marbre blanc aux chapiteaux finement ouvragés, la Cour des Lions est l'un des lieux les plus emblématiques du palais-forteresse de l'Alhambra où s'est installée la dynastie nasride au 13e siècle, deux siècles avant la fin de la présence arabe en Espagne.

Les douze lions, (300 kilos chacun), forment la base d'une fontaine de marbre blanc qui trône au coeur d'une cour conçue au 14ème siècle par le  Sultan Mohammed V.

Restauration longue et chère

L'eau calcaire, le passage du temps et des détériorations liées à l'intervention humaine, comme des adhérences de ciment, ont nécessité leur restauration, entamée en février 2007.

Rendus à leur splendeur d'origine, les nobles félins ont été exposés dans une salle du palais d'où ils sortiront un à un dans les prochains jours.

Patio de los Leones avant la restauration. Palais de l'Alhambra, Grenade

Patio de los Leones avant la restauration. Palais de l'Alhambra, Grenade

© Eurasia Press / AFP

La restauration du sol, également en marbre, ainsi que l'installation de nouvelles canalisations marque la dernière étape d'une restauration qui aura coûté 2,16 millions d'euros, selon Paulino Plata.

"Bien que les lions semblent être identiques, nous pouvons désormais apprécier la multitude de traits qui les différencient", précise le conseil de la culture d'Andalousie dans un communiqué.

L'Alhambra est le monument le plus visité d'Espagne et déjà plus de deux millions de visiteurs s'y sont pressés au cours des neuf premiers mois de l'année.