Les jardins des Tuileries recherchent 15 millions pour éradiquer la poussière

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 03/05/2013 à 11H51
Le jardin des Tuileries à Paris

Le jardin des Tuileries à Paris

© BOB DEWEL / ONLY FRANCE

Inventé par Le Nôtre, le "stabilisé" des allées desservant les jardins des Tuileries produit une poussière que le célèbre jardinier n'avait pas prévue. Et pour cause il ne pouvait pas imaginer que des camions et quatorze millions de visiteurs par an viendraient animer le lieu. Il faut aujourd'hui trouver des solutions pour remplacer le revêtement inadapté. Mais cela coûte 15 millions d'euros !

Le jardin des Tuileries, entre le musée du Louvre et la place de la Concorde, est aujourd’hui victime de son succès mais aussi d’une exploitation sans doute excessive et mal adaptée.

Reportage : Isabelle Baechler, JF.Monier, F. Le Moal, JP.Bosch, L.Ledu, I.Tartakovski
Les jardins des Tuilieries sont utilisés pour l’accueil d’évènements et de festivités et le stabilisé, le revêtement inventé par Lenôtre pour une fréquentation de promeneurs, se délite sous le poids des camions et se transforme en une fine poussière. Cette poudre grise envahit tout, jusqu’aux galeries toutes proches des musées du Louvre et de l’Orangerie. Parmi les solutions envisagées, verdir ce jardin, c'est-à-dire y accorder aux végétaux une place plus importante.
 
C’est le musée du Louvre qui gère les 23 hectares du jardin des Tuileries. Et pour envisager d’éradiquer le stabilisé « poussièrrigène », il faut compter 15 millions d’euros. Une idée parmi d'autres : à l’image du Panthéon, le nouveau patron du plus grand musée du monde, Jean-Luc Martinez, pourrait faire appel à la générosité publique. Le Centre des Monuments Nationaux a fait appel au site de financement participatif My Major Company pour lever une partie des fonds nécessaires à la restauration de son dôme.