Les habitants de Marseille se mobilisent contre la destruction de vestiges grecs

Par @Culturebox
Mis à jour le 30/08/2017 à 18H02, publié le 30/08/2017 à 17H13
Manifestation mardi 29 août des habitants de la Corderie à Aix-en-Provence devant le bureau du promoteur immobilier

Manifestation mardi 29 août des habitants de la Corderie à Aix-en-Provence devant le bureau du promoteur immobilier

© Capture d'écran / France 2 / Culturebox

"Notre patrimoine n'est pas à vendre", ce slogan a le mérite d'être clair. Alors que la construction de logements haut de gamme était en cours, une carrière grecque vieille de 2600 ans a été découverte. Entre intérêts privés et protection du patrimoine, la polémique ne tarde pas à éclater. Le 29 août, les habitants se sont rendus devant le bureau du promoteur immobilier.

Une résidence luxueuse de huit étages à deux pas du Vieux-Port, le projet immobilier est attrayant. Mais alors que les travaux débutent, les constructeurs tombent sur une carrière de calcaire remontant au... Ve siècle avant JC. Les travaux se poursuivent, menaçant de plus en plus les vestiges millénaires. La réaction est immédiate et les habitants du quartier de la Corderie décident de s'unir. Depuis des mois, ils ne ménagent pas leurs efforts, allant jusqu'à interpeller la ministre de la culture.  

Reportage France 2 : A. Ducher, B. Jourdan, P. Frémont

La révolte des habitants du quartier 

En quelques semaines, c'est une véritable mobilisation citoyenne qui s'est mise en place. Les habitants de la Corderie refusent d'abandonner, se rassemblent et réfléchissent ensemble à des solutions concrètes. Ils se sont notamment rendus sur les lieux pour empêcher les camions de rejoindre le chantier. "On ne peut laisser balayer comme ça d'un revers de pelleteuse tout ce qui fait que la France rayonne dans le monde" s'exclame l'un d'eux. Préoccupés, ces citoyens sont unis autour d'une même pensée : l'on ne peut construire notre avenir si l'on ne préserve pas notre passé.
Les habitants de la Corderie se rendent sur le chantier pour empêcher les camions d'entrer

Les habitants de la Corderie se rendent sur le chantier pour empêcher les camions d'entrer

© France 2 / Culturebox / Capture d'écran

Une pétition pour soutenir la lutte

Jean-Claude Gaudin a lancé une pétition "Préservons le site grec antique du boulevard de la Corderie à Marseille". Plus de 12.000 signatures ont déjà été obtenues. Encore 3.000 et l'objectif sera atteint. Si Françoise Nyssen a déjà promis de classer une partie du site aux Monuments historiques, le combat n'est pas encore gagné. Demain, jeudi 31 août, une réunion est organisée avec les habitants à la Préfecture.