Les "gueules cassées" de René Apallec à Tarbes

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 30/03/2014 à 17H09
Portraits de gueules cassées signés René Apallec

Portraits de gueules cassées signés René Apallec

© France3/Culturebox

Dans le cadre du centenaire de la première guerre mondiale, René Apallec a eu l'idée de réaliser des collages de portraits de généraux et de maréchaux de la guerre 14/18. En les déformant, il leur a donné l'aspect des soldats de première ligne qu'ils envoyaient à l'abattoir et qu'on a appelé, plus tard, les gueules cassées. Un 'hommage et une forme de justice rendue sous forme de geste artistique.

Reportage : F. Ollier / J-L. Pigneux / S. Fabre

En tout, 30 "gueules cassées" sont exposées jusqu'au 20 avril 2014 au Théâtre le Pari, à Tarbes. Des oeuvres toutes réalisées par Hervé Laplace. Ce collagiste un peu fou a réalisé plusieurs collections de collages toutes signées René Apallec, un artiste méconnu de la fin du 19e siècle, qui n'est qu'un leurre.
 

"Gueules cassées" de René Apallec

"Gueules cassées" de René Apallec

© reneapallec.com
Galerie de portraits imaginaires

Galerie de portraits imaginaires

© reneapallec.com


"Moi Jean Léopold Natif d'Antin" - Théâtre le Pari (Tarbes), jusqu'au 20 avril 2014, entrée libre et gratuite