Les fêtes médiévales, un succès estival qui ne se dément pas

Par @Culturebox
Mis à jour le 13/08/2017 à 18H22, publié le 13/08/2017 à 17H33
Troupe d'artistes lors d'un banquet médiéval à Souvigny (Allier)

Troupe d'artistes lors d'un banquet médiéval à Souvigny (Allier)

© Jean-François Lixon

C'est une tendance qui s'est dessinée ces quelque quinze dernières années. Les fêtes médiévales, à base de reconstitutions historiques et de spectacles typiques du Moyen-Âge, se multiplient l'été. Singulièrement, l'Auvergne en est très bien pourvue. A Billon, Souvigny, Auzon ou encore Busset, on peut presque passer son été à écouter les troubadours en festoyant de blanc-manger arrosé d'hypocras.

C'est un genre en soi. La fête médiévale anime nombre de petites communes, principalement rurales pendant les mois d'été. C'est l'occasion, pour les touristes et les passionnés du Moyen-Age de confronter leurs connaissances à ces reconstitutions souvent très bien renseignées. Troubadours, cracheurs de feu, compagnies de danseurs, cuisiniers spécialisés dans les recettes anciennes, artisans travaillant le bois, le fer ou le cuir, combattants en armures, tout est réuni pour permettre de passer un moment au temps des rois. Dans certaines fêtes, c'est le cas à Souvigny près de Moulins, il est même possible de louer pour quelques euros tabars, tuniques, braies et autres vêtements d'époque. Illustration de cette vogue pour les évènements médiévaux à Busset dans l'Allier.

Reportage ; M. Van Oudendycke / B. Livertoux / A. Bertrand / D. Robert

La fréquentation de ces évènements souvent ponctués par des marchés médiévaux ou des banquets illustre bien l'engouement des Français pour leur Histoire. Une tendance confirmée par la ferveur populaire autour des sites historiques et pour les émissions consacrées à l'Histoire.