Les Fêtes maritimes à Brest : parade en mer, concerts sur terre

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 12/07/2016 à 14H28
Arrivée des premiers bateaux à Brest pour les Fêtes maritimes 

Arrivée des premiers bateaux à Brest pour les Fêtes maritimes 

© PHOTOPQR/OUEST FRANCE/MAXPPP

De la plus petite pirogue polynésienne aux voiliers géants appartenant au patrimoine russe, français ou mexicain, les quais des ports de Brest vont être envahis dès mercredi par une myriade d'embarcations et de navires, leurs équipages. Des parades maritimes en mer aux concerts sur la terre ferme, les Fêtes maritimes internationales

Dans la foulée du coup d'envoi de Brest 2016 donné par la ministre de la Mer Ségolène Royal, des centaines de milliers de personnes sont attendues jusqu'au 19 juillet pour admirer plus de 1.000 bateaux, parmi lesquels des voiliers d'exception, des bâtiments de Marines d'Etat, des vedettes anciennes, des bateaux de plaisance ou de course transatlantique. Ils vont s'amarrer le long des 8 kilomètres des quais du port de commerce, de la marina et d'une partie de l'arsenal. Il sera possible de visiter quelques uns des plus beaux voiliers du monde, battant pavillon d'une douzaine de pays.

Certains ont déjà participé à ces fêtes brestoises qui ont lieu tous les quatre ans, comme le Cuauhtémoc (l'Aigle qui descend sur sa proie), le navire-école de 90 m de la marine nationale du Mexique présent en 2012. Le Sedov, voilier-école du monde, de 117 m de long, sur lequel embarquent 65 marins et plus de 160 cadets, est aussi annoncé. Mais une panne mécanique rend la venue du bâtiment russe incertaine, ont indiqué les organisateurs. L'Hermione, la réplique de la frégate de 65 m qui emmena en 1780 le marquis de La Fayette soutenir les insurgés américains en lutte pour l'indépendance, sera de retour à Brest, après son escale en 2015 suivant son voyage inaugural vers l'Amérique du Nord. Représentant aussi la France: le Belem, trois-mâts classé monument historique, qui fête ses 120 ans, ou la Belle Poule. A quai aussi, un des derniers témoins de la flotte morutière qui naviguait jadis jusqu'à Terre Neuve : le Santa Maria Manuela, bâtiment portugais, dressera ses quatre-mâts, face au Kruzenshtern, un quatre-mâts russe.
   
Brest accueillera aussi des yoles, pirogues, canots à vapeur, chaloupes, baleiniers, sardiniers, barquettes méditerranéennes dont certaines se mêleront aux appareillages quotidiens.

Le jour de la Fête nationale, la Marine nationale sera à l'honneur avec ses mousses, commandants, plaisanciers, skippers professionnels, vieux loups de mer, amoureux de la voile et promeneurs... Le 19, la grande parade clôturera cette fête mettant à l'honneur cette année les Pays-Bas, le Portugal, la Russie ou le Royaume-Uni. Les navires iront contourner la presqu'île de Crozon avant de mettre le cap sur Douarnenez.

Concerts de 1500 artistes

Ce sera aussi, comme chaque année, une immense fête à terre et les concerts des quelque 1.500 artistes invités dont Mickey 3D, le Bagad de Lann-Bihoué, la Portugaise Lura, ou Amari Famili et ses airs tsiganes. Une programmation "internationale, éclectique, populaire et festive", "à l'image des fêtes maritimes", ont voulu les organisateurs. 

Ce sera aussi un espace dédié aux sciences et technologies de la mer, un autre consacré aux "Femmes et la mer" qui permettra, à travers expositions, témoignages et projections, d'aller à la rencontre des femmes qui ont fait de la mer leur métier ou leur passion.