Le site des Archives Nationales de Fontainebleau définitivement fermé

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 29/06/2016 à 11H46
Archives des Archives Nationales © A. GELEBART/20 MINUTES/SIPA

La ministre de la Culture Audrey Azoulay a annoncé la fermeture du site des Archives Nationales de Fontainebleau en Seine-et-Marne, où deux bâtiments risquaient de s'effondrer depuis 2014. Les deux nouveaux lieux qui accueilleront les Archives seront situés à Paris et à Pierrefitte-sur-Seine en Seine-Saint-Denis.

Deux ans après avoir été mis sous protection pour risque d'effondrement, les deux bâtiments du site de Fontainebleau accueillant les Archives Nationales vont être définitivement fermés. La ministre de la Culture Audrey Azouyla l'a annoncé ce mardi 29 juin devant le comité technique ministériel. Un communiqué du ministère annonce que les documents situés à Fontainebleau seront sur deux sites : le bâtiment historique des Archives à Paris, au Quadrilatère Rohan Soubise, au cœur du Marais et dans le bâtiment moderne de Pierrefitte-sur-Seine, inauguré en 2013, en Seine-Saint-Denis.

Le site de Fontainebleau fermé au public depuis 2014

Des fissures avaient été découvertes en 2014 dans ces bâtiments des années 1970, rendant inaccessibles l'accès de près de 60 kilomètres linéaires de documents. L'accès public avait été fermé en mars 2014. Le site était resté ouvert pour les salariés, même si une partie de l'activité des professionnels était devenue impossible. Le site avait même été inondé durant l'été 2015. "Un dispositif d'accompagnement personnalisé pour les 42 agents affectés à Fontainebleau sera mis en place, permettant à chacun de retrouver un poste correspondant à ses qualifications et à son expérience", a précisé le ministère tout en rajoutant que "ce redéploiement s'accompagnera d'un travail pour repenser les missions exercées par les Archives nationales.

Les Archives de Fontainebleau contenaient des documents privés d'architectes, de carrière des fonctionnaires et les dossiers de naturalisation depuis la seconde moitié du XXe siècle. Plusieurs archives audiovisuelles se trouvaient également dans ces bâtiments.

Les Archives nationales "bénéficieront d'investissements conséquents afin de leur assurer un fonctionnement et un rayonnement à la mesure de leurs missions, tant sur le site de Pierrefitte-sur-Seine que sur le site historique de Paris", a assuré le ministère de la Culture.