Le retable des Dominicains enfin révélé après huit ans de restauration

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 10/10/2014 à 15H01
Quatre des ving-quatre panneaux qui composent le retable des Dominicains.

Quatre des ving-quatre panneaux qui composent le retable des Dominicains.

© N.Thibaut / Photononstop

Après huit années de travaux, "Le retable des Dominicains" sort de l'ombre. Cette oeuvre majeure en 24 tableaux signée du peintre colmarien Schongauer vient d'être restaurée. Une résurrection pour ce retable du XVe siècle longtemps éclipsé par celui d'Issenheim, lui aussi exposé au Musée Unterlinden de Colmar.

Reportage : Y.Ledig / D.Meneu / Archives / L.Guigues
Il aura fallu huit années d'un travail minutieux pour que le retable des Dominicains retrouve son éclat d'antan. Les travaux entrepris à partir de 2006 sur cette oeuvre majeure du XVe siècle viennent de se terminer. Réalisé par Schongauer aux alentours de 1480, l'ensemble pictural comporte 24 panneaux qui décrivent la passion du Christ. 24 panneaux comme le célébrissime retable d'Issenheim (1516),dans l'ombre duquel "les Dominicains" sont longtemps restés.

Une résurrection pour l'oeuvre
Cette restauration marque la volonté du Musée Unterlinden de Colmar de mettre en avant l'enfant du pays, le peintre Martin Schongauer (1450-1491). "Le retable des Dominicains" et d'autres oeuvres de l'artiste sont actuellement exposées aux côtés du retable d'Issenheim. Une occasion unique pour le public d'emlbrasser d'un seul coup d'oeil une page importante de l'histoire de l'art religieux aux XVe et XVIe siècles.
 
Musée Unterlinden, rue d'Unterlinden à Colmar. Ouvert tous les jours sauf le mardi de 9h à midi et de 14h à 17h.Tarifs : de 5 à 8 euros. Gratuit pour les moins de 12 ans.
Pendant la durée des travaux d'agrandissement du musée (fin prévue à l'automne 2015), les retables d'Issenheim et des Dominicains sont exposés dans la chapelle des Dominicains à 200m du musée Unterlinden.