Le Musée Unterlinden, un écrin agrandi et rénové pour l'art ancien et moderne

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 10/12/2015 à 17H10
Le musée Unterlinden à Colmar a fait peau neuve

Le musée Unterlinden à Colmar a fait peau neuve

© France 3 Culturebox

Après trois ans de travaux, le musée Unterlinden de Colmar rouvre ses portes au public le 12 décembre. Une réouverture partielle qui va permettre de présenter dans un lieu rénové et agrandi près de 3300 œuvres avec parmi elles, un chef d’œuvre : le retable d’Issenheim qui a retrouvé sa place dans la chapelle.

Le musée Unterlinden est considéré comme un haut lieu de l'art germanique du Moyen-Age et de la Renaissance. Installé dans le le cloître et l’église gothique d’un ancien couvent de dominicaines du XIIIe siècle, il abrite entre autres le célèbre retable d’Issenheim mais aussi une collection d'art moderne et très contemporain très riche avec des oeuvres de Dubuffet, Nicolas de Staël ou encore Picasso. 

Deuxième musée d’art de province avec environ 180 000 visiteurs annuels, Unterlinden voulait augmenter sa capacité et son attractivité. Des travaux ont donc été lancés pour offrir davantage de place et d’œuvres. La surface d’exposition a été doublée, passant de 4500 m² à 7900 m². Quant aux œuvres, leur nombre augmente sensiblement, 3300 contre 3000 auparavant.

Reportage : S. Mallauran / B. Stemmer / A. Ahmed
Le public va retrouver les anciens espaces d’exposition, le couvent du XIIIe siècle et bien sûr la chapelle où est désormais exposé le retable de Matthias Grünwald. Mais les visiteurs vont aussi découvrir l’Aile nouvelle, une extension dédiée aux expositions temporaires et à la présentation de la collection de l’art des XXe et XXIe siècles (un projet global confié au cabinet d’architectes Herzog & de Meuron). On y accède par une galerie souterraine située à 8 mètres sous terre (elle passe sous le canal qui traverse Colmar). Elle va servir de passage et de transition entre la partie dévolue à l’art ancien et celle consacrée à l’art moderne et contemporain. C’est dans cette dernière que sera notamment exposée la tapisserie de Guernica. 
Il n'existe que trois exemplaires de cette reproduction de "Guernica" en laine tissée réalisée à la demande de Picasso. L’une d’elles appartient au musée Unterlinden de Colmar.

Il n'existe que trois exemplaires de cette reproduction de "Guernica" en laine tissée réalisée à la demande de Picasso. L’une d’elles appartient au musée Unterlinden de Colmar.

© PHOTOPQR/L'ALSACE
Autre nouveauté, l’espace des bains avec les anciens bains municipaux ouverts en 1906 qui vont retrouver leur splendeur pour devenir un espace événementiel (expositions, concerts, conférences...).
 

Une muséographie totalement repensée


Si les bâtiments ont été rénovés, la muséographie a elle aussi été repensée dans sa totalité. Un projet mené par l'historien de l'art Jean-François Chevrier et Elia Pijoulet. Le premier a travaillé dans la galerie souterraine et l'espace d'art moderne, la deuxième se consacrant à l’art ancien du couvent.
 
Ce sont eux aussi qui ont supervisé la première exposition "Agir et contempler". Elle sera inaugurée en même temps que le musée le 23 janvier prochain en présence de François Hollande. Cette première exposition temporaire sera centrée sur l'action et la contemplation dans l'histoire de l'art du XVe siècle à nos jours.

Musée Unterlinden
1 rue d'Unterlinden à Colmar
Ouvert de mai à octobre, tous les jours de 9h à 18h, de novembre à avril, tous les jours sauf le mardi, de 9h à 12h et de 14h à 17h.