Le maire de Toulouse souhaite l'inscription du centre au patrimoine de l'Unesco

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 23/09/2014 à 15H40
Toulouse : le Capitole

Toulouse : le Capitole

© Nicolas Thibaut / Photononstop

Le maire UMP de Toulouse Jean-Luc Moudenc a annoncé mardi qu'il souhaitait faire inscrire le centre historique de sa ville au patrimoine mondial de l'Unesco.

Jean-Luc Moudenc, revenu à la tête de la quatrième ville de France lors des élections municipales de mars, a plaidé pour la mise en place d'un "plan cohérent de mise en valeur du patrimoine public et privé avec la création d'une mission patrimoine".

Le maire vise ainsi, dans les dix prochaines années, l'obtention du label Patrimoine Mondial de l'Unesco, un label qu'a déjà obtenu en 2010 la cité épiscopale d'Albi, une autre grande ville de Midi-Pyrénées, ou encore Bordeaux inscrite elle depuis 2007 au titre de son ensemble urbain exceptionnel.
Toulouse : le cloître des Jacobins

Toulouse : le cloître des Jacobins

© Nicolas Thibaut / Photononstop
La naissance de Toulouse, Tolosa en occitan, remonte à l'antiquité. La ville compte actuellement environ 450.000 habitants.

Ancienne capitale du royaume wisigoth puis du Languedoc, la ville rose - ainsi dénommée en raison de l'utilisation massive dans son architecture traditionnelle de la brique de terre cuite - abrite déjà deux constructions inscrites au patrimoine mondial de l'Unesco: depuis 1996 le Canal du Midi, oeuvre de Pierre-Paul Riquet, qui relie la Garonne à la Méditerranée et la basilique Saint-Sernin, le plus grand édifice roman d'Europe, inscrite depuis 1998 au titre des chemins de Saint-Jacques de Compostelle.

Elle abrite encore des vestiges romains, qui lui ont laissé un plan en damier pour sa partie médiévale avec des remparts, et toute une série d'édifices prestigieux mis en valeur au 19e siècle par la création de grandes artères sur le modèle haussmannien de Paris.